L'Anjou Agricole 21 octobre 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Vins : une production mondiale 2016 en recul de 5%

La production mondiale de vin (hors jus et moûts), atteindrait 259,5 millions d'hectolitres (Mhl), en baisse de 5% par rapport à 2015, a indiqué l’Organisation internationale de la vigne et du vin le 20 octobre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Cette vendange se situe parmi les trois plus faibles productions depuis l’an 2000. Cette production qui est donc parmi les plus faibles depuis 20 ans revêt des situations très contrastées, « conséquences des événements climatiques ».
Cette vendange se situe parmi les trois plus faibles productions depuis l’an 2000. Cette production qui est donc parmi les plus faibles depuis 20 ans revêt des situations très contrastées, « conséquences des événements climatiques ». - © Actuagri

L’Italie (48,8 Mhl) confirme sa place de premier producteur mondial, suivie de la France (41,9 Mhl), et de l’Espagne (37,8 Mhl). Le niveau de production est « encore élevé aux États-Unis (22,5 Mhl) ». En Amérique du Sud les productions baissent fortement en Argentine (8,8 Mhl) au Chili (10,1 Mhl) et au Brésil (1,4 Mhl). Les productions australienne (12,5 Mhl) et néozélandaise (3,1 Mhl) sont à la hausse. Après deux mauvaises récoltes la Roumanie (4,8 Mhl) « retrouve un bon niveau de production ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Le groupe Cooperl peut compter sur l’engagement du ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance pour assurer la pérennité des activités et de l’emploi

signifie Bercy dans un communiqué du 21 octobre.

Le chiffre de la semaine
4 à 6 €/1 000 l
"Sur les 9 premiers mois de l’année, un recul de 4 à 6 €/1 000 litres sur les moyennes régionales du prix du lait payé par les entreprises a été constaté" selon Frédéric Vincent de la FDSEA 49.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui