L'Anjou Agricole 05 février 2014 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Viticulture - A la conquête des marchés étrangers

Le Salon des vins de Loire s’est tenu du lundi 3 au mercredi 5 février au Parc expo d’Angers.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Naoto Uchiike (à droite sur la photo) vient pour la première fois au Salon. 
Il souhaite vendre davantage de vins de Loire dans sa cave à Tokyo.
Naoto Uchiike (à droite sur la photo) vient pour la première fois au Salon. Il souhaite vendre davantage de vins de Loire dans sa cave à Tokyo. - © AA

Le Salon des vins de Loire s’est encore ouvert sous le signe de l’export, cette année. Du 3 au 5 février, de nombreux acheteurs ont fait le déplacement au Parc expo d’Angers pour découvrir le millésime 2013. Parmi eux, des acheteurs étrangers. Pour la première fois, ces derniers se sont rendus dans des domaines du Val de Loire, en amont du salon. “Une initiative* qui a plu autant aux vignerons qu’aux acheteurs étrangers”, constate Sandrine Coulon, de la Chambre régionale des Pays de la Loire, l’une des organisatrices. “On espère  réitérer l’expérience l’année prochaine.” En fonction de leurs critères, les acheteurs ont choisi les domaines qu’ils souhaitaient visiter.

“Typicité du produit”

Le caviste japonais basé à Tokyo, Naoto Uchiike, vient pour la première fois au Salon des vins de Loire. Il a beaucoup apprécié ces visites dans le vignoble. “J’ai découvert le paysage. Le schiste, le calcaire... On comprend d’où vient le goût des vins. Celui de son terroir.” Aujourd’hui, le caviste vend principalement du vin français et une partie de vins du Val de loire. Il a déjà repéré quelques produits qui lui plaisent. Pour sa propre cave, mais aussi pour les présenter à d’autres importateurs. Jacob Jensen, lui est un importateur danois. Grâce à cette nouvelle initiative, il a pu visiter quatre domaines avant le salon. “Je cherche des vins de moyenne gamme pour mes acheteurs. Principalement des consommateurs privés.” Aujourd’hui, il exporte 25 % de produits français. Et aimerait se développer en vins de Loire pour la “typicité du produit”, explique-t-il.

Côté vendeur, la satisfaction est la même. “Nous avons accueilli des acheteurs américains et japonais. Ils ont été très sensibles à la qualité de nos vins”, explique Jacques Beaujeau, du Château de La Varière à Brissac-Quincé. Le vigneron produit toutes les appellations d’Anjou-Saumur. L’exportation ne représente que 10 % du chiffre d’affaires de l’entreprise. “Un chiffre que nous souhaiterions augmenter en gardant un investissement raisonnable.”

Pour Pierre-Alain Oriot, le directeur commercial de Loire Vins Domaine, la visite d’un acheteur américain au Domaine de Bois Mozé, à Coutures, est une vraie opportunité. “Nous souhaitons développer l’activité export, en particulier en Amérique du Nord.” Selon lui, il y a une véritable potentiel. “Les Américains sont des personnes pragmatiques, ils sont prêts à payer le prix pour un produit de qualité.” Concrètement, l’entreprise valorise mieux son produit à l’export.

H.R.
* organisée par le service promotion des Pays de la Loire de la CRA, le service de promotion économique de la région Centre, le salon des vins de Loire et les interprofessions (Interloire et BIVC).

Concours

Ligers 2014

Sur les 2 283 vins inscrits au concours des Ligers 2014, 145 médailles d’or, 239 médailles d’argent, 256 médailles de bronze ont été décernées. Le concours  est un repère rassurant pour le consommateur et un véritable outil d’aide à la vente. Pour connaître l’ensemble des lauréats, rendez- vous sur le site internet : http://www.concoursdesligers.com/le-palmares-edition-2014/

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Un projet de loi spécifique sera présenté à la fin de l’été qui intégrera l’ensemble de vos mesures qui relèvent du champ législatif

a annoncé Emmanuel Macron aux 150 participants à la Convention citoyenne sur le climat reçus le 29 juin à l’Élysée.

Le chiffre de la semaine
- 44 %
Les ventes de phytos ont reculé de 44 % en volume l’an dernier, après une envolée en 2018 (+18%), a annoncé le 30 juin le gouvernement.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui