L'Anjou Agricole 11 avril 2019 à 10h00 | Par AA

Viticulture : des éoliennes contre le gel

Les viticulteurs angevins accusent des dégâts dus aux gelées de la semaine dernière. Sur la plaine de Saint-Cyr-en-Bourg, les éoliennes installées depuis 2 ans ont permis de limiter les dégâts sur une partie du vignoble de Guillaume Le Lay.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Six éoliennes ont été installées sur la plaine de Saint-Cyr-en-Bourg. Une éolienne protège environ 5 hectares.
Six éoliennes ont été installées sur la plaine de Saint-Cyr-en-Bourg. Une éolienne protège environ 5 hectares. - © AA

Guillaume Le Lay ne déroge pas à la règle. Son vignoble, situé à Saint-Cyr-en-Bourg, a subi des dégâts suite aux gelées du 4 avril. « La température est  descendue jusqu’à - 4,4°C ». 40 % des 40 hectares du domaine ont dû geler, estime le vigneron. Le taux de perte aurait pu être plus élevé si une partie du vignoble n’était pas protégée.


Avec 6 autres viticulteurs,  il a  investi, il y a 2 ans, dans 6 éoliennes. « Elles protégent du gel 30 hectares sur la plaine de Saint-Cyr-en-Bourg, un secteur historiquement très sensible. » Le principe : grâce à une hélice, le dispositif mélange la couche d’air chaud plus en altitude avec la couche d’air froid présente au niveau de la vigne.
Les éoliennes ont déjà fonctionné 3 fois cette année : le jeudi 4, le dimanche 7 et le lundi 8 avril. « Elles augmentent la température de 2°C. Moins de bourgeons sont grillés. Mais plus on s’éloigne, moins l’éolienne est efficace.  »


Pas une assurance tout risque

Comme le débourrement a 15 jours d’avance, la vigne est encore exposable aux gelées pendant 2 à 3 semaines. « Nous allons additionner les dégâts, déplore le viticulteur. On mesurera l’efficacité des éoliennes à la fin des différents épisodes de gel. » Déjà, des gelées sont prévues ce dimanche... « Il va falloir qu’on apprenne à vivre avec ça. »
« Même si ce n’est pas une assurance tout risque », le vigneron envisage d’en installer d’autres.

H.r. et M.H.

Guillaume Le Lay, viticulteur à Saint-Cyr-en-Bourg près de Saumur.
Guillaume Le Lay, viticulteur à Saint-Cyr-en-Bourg près de Saumur. - © AA

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

2020 est la dernière année de financementde l’actuel PCAE. Les éleveurs porcinsdoivent donc engager très rapidementune démarche de réflexion sur l’évolution deleur outil de production pour en bénéficier.

souligne Gérard Bourcier, président du Comité régional porcin des Pays-de-la-Loire

Le chiffre de la semaine
10 000
C'est le nombre d'agriculteurs qui se sont mobilisésle 8 octobre sur tout le territoire à l’appel de la FNSEA et de Jeunes agriculteurs pour exprimerleur ras-le-bol face à la déconsidération sociale et politique de leur métier.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui