L'Anjou Agricole 06 février 2017 à 09h00 | Par L'Anjou Agricole

Revalorisation des retraites agricoles : la proposition de loi adoptée par les députés

La proposition de loi portée par les députés Huguette Bello et André Chassaigne, relative à la revalorisation des retraites agricoles a été adoptée, à l’unanimité, en première lecture devant l’Assemblée nationale le 2 février.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Si André Chassaigne pense que cette proposition «pourra être très rapidement mise en œuvre», les députés présents dans l’hémicycle ont quant à eux estimé que ce texte était «un texte d’appel» qui avait le mérite d’ouvrir les débats, mais qu’il ne serait probablement pas possible de l’adopter avant la fin de la mandature.
Si André Chassaigne pense que cette proposition «pourra être très rapidement mise en œuvre», les députés présents dans l’hémicycle ont quant à eux estimé que ce texte était «un texte d’appel» qui avait le mérite d’ouvrir les débats, mais qu’il ne serait probablement pas possible de l’adopter avant la fin de la mandature. - © Actuagri

Ce texte «pose le principe d’une retraite à 85% du Smic net au 1er janvier 2018». François Hollande s’était engagé, au début de son mandat, à revaloriser les retraites à hauteur de 75% du Smic en 2017. Contrairement à la proposition de loi initiale, déposée le 21 décembre dernier, le financement de cette mesure ne se ferait pas par le biais d’un prélèvement sur les revenus financiers de la grande distribution, et des banques et assurances liées au secteur agricole, mais par une taxe additionnelle à la taxe sur les transactions financières (suite à l’adoption d’un amendement le 24 janvier).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

la phrase de la semaine

La hausse des cours du blé préoccupe les meuniers

indique l’Association nationale de la meunerie française (ANMF)

Le chiffre de la semaine
254
MILLIONS D'EUROS.La justice américaine a condamné Monsanto à verser 254 millions d’euros à un jardinier, Dewayne Johnson, atteint d’un cancer incurable, après avoir utilisé des produits de la firme.