L'Anjou Agricole 11 février 2020 à 16h00 | Par AA

ZNT : pour un moratoire

Des adventices déversées devant la tribune de l’assemblée générale de la FDSEA.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Des chardons, des orties, du datura et du pissenlit.
Des chardons, des orties, du datura et du pissenlit. - © A

Des adventices déversées devant la tribune de l’assemblée générale de la FDSEA. Cette action syndicale symbolique visait à interpeller les élus et l’administration sur les conséquences de la nouvelle réglementation pour les agriculteurs. Jean-Marc Lézé a introduit ainsi le sujet : « au moment où l’Onu a proclamé l’année 2020 année internationale de la santé des végétaux, année qui sera  l’occasion unique de sensibiliser le monde entier à la manière dont la protection phytosanitaire peut contribuer à éliminer la faim, à réduire la pauvreté, à protéger l’environnement et à impulser le développement économique, nous, en France, nous faisons des ZNT. » Le texte  impose des zones de non traitement de minimum 3 mètres, peut-être moins en Maine-et-Loire où une charte a été élaborée et est en attente de validation de l’Anses.
« Toutes ces surfaces vont être non productives », a souligné Jean-Marc Lézé. La FDSEA
demande un moratoire pour repousser a minima l’application du texte après la campagne 2019-2020. Elle demande aussi l’application d’un principe de réciprocité : « lorsqu’une commune voudra développer sa zone d’habitation, il faudra qu’elle prévoit sa zone d’éloignement ».
Le syndicat demande aussi une prise en charge de l’impact économique des zones de non production : « il faudra savoir s’il est possible de les déclarer en SIE et pouvoir investir dans du matériel ». Et enfin, il demande une application de l’article 44 de la Loi Egalim qui vise à ne pas laisser circuler sur le territoire des produits qui ne respectent pas les normes européennes.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Un projet de loi spécifique sera présenté à la fin de l’été qui intégrera l’ensemble de vos mesures qui relèvent du champ législatif

a annoncé Emmanuel Macron aux 150 participants à la Convention citoyenne sur le climat reçus le 29 juin à l’Élysée.

Le chiffre de la semaine
- 44 %
Les ventes de phytos ont reculé de 44 % en volume l’an dernier, après une envolée en 2018 (+18%), a annoncé le 30 juin le gouvernement.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui