L'Anjou Agricole 10 février 2017 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

L'Europe en manque de légumes après les intempéries en Espagne

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Les inhabituelles intempéries hivernales dans le sud-est de l'Espagne, potager de l'Europe, ont fait chuter la production, perturbant l'approvisionnement du reste du continent. Des pluies diluviennes fin décembre, puis une vague de froid accompagnée de chutes de neige en janvier, ont frappé de plein fouet ces régions, qui exportent les trois-quarts de leurs production vers le reste de l'Europe. Résultat: la production espagnole a chuté de 30 % tout comme le volume des exportations, selon les estimations de la Fédération des exportateurs Fepex.

Le premier syndicat agricole Coag chiffre à 50 % la baisse dans les régions les plus touchées.Les salades, iceberg, romaines ou scaroles, déjà fragilisées par une sécheresse à l'automne, sont très touchées. Certains cultivateurs de laitue «ont perdu l'intégralité de leur production», explique Andres Gongora, responsable pour l'Almérie du Coag. La production d'artichauts est en baisse d'un quart. Sous les serres de la région, la perte n'est que de 10 % mais la croissance des végétaux survivants a fortement ralenti. L'Espagne est toute l'année le premier fournisseur de fruits et de légumes de l'Union européenne, apportant 30 % de l'approvisionnement. Mais en hiver, cette proportion grimpe à 50%, selon Fepex. L'Espagne fournit même 80 % des laitues d'Europe en cette saison, le reste provenant principalement d'Italie.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

L’ambition est de multiplier par 5 les surfaces de cultures associées à horizon 5 ans

a annoncé Terrena. La coopérative poursuit le déploiement des associations de cultures, en accueillant un séminaire du projet ReMIX, qui vise à généraliser cette pratique économe en intrants.

Le chiffre de la semaine
13 %
Agri-Éthique, présenté comme un pacte de commerce équitable 100 % origine France, affirme le 23 mai peser 173,6 M€ de ventes aux consommateurs en 2017 (+13 %) avec 45 références alimentaires.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui