La Haute-Loire Paysanne 08 novembre 2017 à 08h00 | Par Suzanne MARION - Agrapresse

La guerre des Prix autour du beurre fait toujours rage

Même si le ministère de l'Agriculture dit que les choses sont en train de s'arranger, on assiste depuis quelques semaines à un mélodrame commercial à la française…

Abonnez-vous Réagir Imprimer
André Bonnard FNPL : «Rien ne change, rien ne bouge, nous sommes toujours dans la guerre des prix… Au final, les dindons de la farce sont toujours les producteurs, alors qu'ils sont totalement hors du jeu».
André Bonnard FNPL : «Rien ne change, rien ne bouge, nous sommes toujours dans la guerre des prix… Au final, les dindons de la farce sont toujours les producteurs, alors qu'ils sont totalement hors du jeu». - © Réussir SA

Des rayons vides dans les supermarchés... Dans notre société de consommation et d'abondance, un tel spectacle interpelle. Ces rayons vides de beurre, ou moitié vides, ont provoqué une flambée médiatique qui, sans aucun doute, a attisé les achats des consommateurs. «La crainte de la pénurie crée la pénurie», a résumé Stéphane Travert, Ministre de l’agriculture, dans une intervention sur RTL le 31 octobre.
Les raisons de cette situation sont multifactorielles. On peut vite écarter   [...]

 

» Lire la suite sur le site La Haute-Loire Paysanne

la phrase de la semaine

Il y a une réelle envie d’aller de l’avant.

selon Éric Thirouin, secrétaire général adjoint de la FNSEA, à propos de la rencontre du 13 juillet avec le Corena (Comité de rénovation des normes en agriculture)

Le chiffre de la semaine
12 327 €
D’après une étude du réseau AS et des Chambres d’agriculture, le résultat courant moyen par UTA 2017 (Unité de travail agricole) des entreprises agricoles de l’Ouest et du Centre, s’élève à 12 327 euros. Un chiffre en baisse par rapport à 2016.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui