L'Anjou Agricole 15 novembre 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Le chargé de l'agriculture dans l'équipe de transition de D. Trump est un lobbyiste

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Agriculture aux États-Unis dans les grandes plaines du Middle West. Semis direct sur chaumes de céréales.
Agriculture aux États-Unis dans les grandes plaines du Middle West. Semis direct sur chaumes de céréales. - © Case IH

Le lobbyiste Michael Torrey a été recruté dans l'équipe de “transition” du président des Etats-Unis nouvellement élu, Donald Trump, pour préparer la future composition du ministère de l'Agriculture américain (USDA), a révélé le New-York Times dans un article paru le 12 novembre. Selon le journal, Michael Torrey est «un lobbyiste qui dirige une société qui a gagné des millions de dollars en aidant des géants de l'agro-alimentaire comme l'association américaine des boissons, ou le géant de l'industrie laitière Dean Foods». Le journal pointe le nombre élevé de lobbyistes dans l'équipe de transition de D. Trump, alors que celui-ci dénonçait leur forte présence à Washington pendant la campagne. Dans son édition du 14 novembre, la lettre agricole Hagstrom Report a mis en évidence les liens entre Michael Torrey et le directeur du ministère de l'agriculture de l'Indiana, Ted McKinney, qui fut un soutien de D. Trump durant la campagne, et fait partie des candidats pressentis pour prendre la tête de l'USDA. En avril, le lobbyiste avait embauché le fils de Ted McKinney, comme directeur des affaires publiques dans son entreprise.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

L’ambition est de multiplier par 5 les surfaces de cultures associées à horizon 5 ans

a annoncé Terrena. La coopérative poursuit le déploiement des associations de cultures, en accueillant un séminaire du projet ReMIX, qui vise à généraliser cette pratique économe en intrants.

Le chiffre de la semaine
13 %
Agri-Éthique, présenté comme un pacte de commerce équitable 100 % origine France, affirme le 23 mai peser 173,6 M€ de ventes aux consommateurs en 2017 (+13 %) avec 45 références alimentaires.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui