L'Anjou Agricole 14 mars 2017 à 09h00 | Par L'Anjou Agricole

Fruits et légumes : Bruxelles veut simplifier les règles des organisations de producteurs

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

La Commission européenne a adopté le 13 mars de nouvelles mesures de simplification de la Pac portant sur l’OCM fruits et légumes afin, en particulier, de renforcer l’attractivité des organisations de producteurs (OP). Le texte définit plus clairement les mesures éligibles à un soutien financier (investissement, amélioration de la qualité…) et fixe à 25 % le pourcentage maximal de produits pouvant être commercialisés en dehors de l'OP afin de permettre la vente directe aux consommateurs. Ce seuil était jusqu’alors fixé par chaque État membre. La proposition simplifie également les règles pour les OP transnationales.

De plus, les prix de retrait en cas de crise de marché (comme actuellement avec l’embargo russe) sont portés de 30 % à 40 % du prix de marché moyen pour la distribution gratuite et de 20 % à 30 % pour les retraits destinés à d'autres fins (compost, alimentation animale, distillation...). Le Conseil et le Parlement européen disposent maintenant de deux mois pour voter ce règlement délégué. Ils peuvent uniquement se prononcer pour ou contre mais en aucun cas y ajouter des amendements.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

L’ambition est de multiplier par 5 les surfaces de cultures associées à horizon 5 ans

a annoncé Terrena. La coopérative poursuit le déploiement des associations de cultures, en accueillant un séminaire du projet ReMIX, qui vise à généraliser cette pratique économe en intrants.

Le chiffre de la semaine
13 %
Agri-Éthique, présenté comme un pacte de commerce équitable 100 % origine France, affirme le 23 mai peser 173,6 M€ de ventes aux consommateurs en 2017 (+13 %) avec 45 références alimentaires.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui