L'Agriculteur Normand 13 mars 2018 à 17h00 | Par Joël Rébillard

Le retour de la paix au pays du camembert

Un accord a été trouvé entre les fabricants de camembert le 21 février dernier. Retour sur dix ans de conflit au cœur de la Normandie laitière.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Il faut débourser 32,82 € pour mettre ces 14 camemberts sur un plateau soit une moyenne de 2,34 € pour un fromage de 250 g. Le plus cher est l’AOP Jort (au lait cru moulé à la main) et le moins cher un premier prix marque distributeur (lait pasteurisé riche en calcium) à 1,10 €. Le camembert bio (marque U) est à 2,69 €.
Il faut débourser 32,82 € pour mettre ces 14 camemberts sur un plateau soit une moyenne de 2,34 € pour un fromage de 250 g. Le plus cher est l’AOP Jort (au lait cru moulé à la main) et le moins cher un premier prix marque distributeur (lait pasteurisé riche en calcium) à 1,10 €. Le camembert bio (marque U) est à 2,69 €. - © TG

l L’appellation d’origine protégée (AOP) est un signe de qualité géré par un organisme de défense et de gestion (ODG) chargé de rédiger le cahier des charges et de veiller à sa bonne application. La mise à jour du cahier des charges est aussi une mission de l’ODG. C’est au cours d’une révision du cahier des charges, en 2006, qu’une première fissure est apparue entre les fabricants de camembert AOP : les uns voulant réserver l’AOP aux fabrications au lait cru, les autres souhaitant tolérer   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Agriculteur Normand

la phrase de la semaine

Des volumes conséquents de céréales n’ont pas trouvé de moyens de transport pour être acheminés. Il n’est pas sûr que les opérateurs français parviendront à réaliser les 8,4 millions de tonnes de blé tendre à l’export sur les pays tiers prévus par FranceAgriMer pour la campagne 2017/18

a indiqué Rémi Haquin, président du conseil spécialisé céréalier de FranceAgriMer, le 13 juin.

Le chiffre de la semaine
1 200
C'est le nombre d'hectares que Groupama Loire-Bretagne a enregistré, jeudi 14 juin, qui sont impactés par les pluies du début de semaine dans le Maine-et-Loire. Pour le moment, 34 agriculteurs ayant souscrit un contrat Climat se sont manifestés la semaine dernière et cette semaine.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui