L'Anjou Agricole 16 mai 2017 à 12h00 | Par L'Anjou Agricole

A Seiches-sur-le-Loir, des producteurs Sodiaal dénoncent la "Déroute du lait"

Ils dénoncent la "Déroute du lait". Mardi matin 16 mai, des éleveurs laitiers livrant à la coopérative Sodiaal se sont retrouvés devant l'espace Villa Cipia, à Seiches-sur-le-loir (49), où ils ont décidé de boycotter l'assemblée de section de la coopérative.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

L'action " a pour but de faire entendre à nos responsables le mal-être dans nos campagnes qui est toujours aussi profond", expliquent les éleveurs. " Depuis plus de deux années consécutives, Sodiaal reste sur la même ligne, la moins disante de toutes les laiteries".

Les producteurs observent un " prix différent de 25 euros/tonne depuis plus d'un an, ce qui représente environ un manque à gagner de 10 000 euros voire jusquqà 15 000 euros pour une exploitation moyenne".

LIre l'intégralité de l'article dans l'Anjou agricole du 19 mai 2017.

- © AA

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Il y a une réelle envie d’aller de l’avant.

selon Éric Thirouin, secrétaire général adjoint de la FNSEA, à propos de la rencontre du 13 juillet avec le Corena (Comité de rénovation des normes en agriculture)

Le chiffre de la semaine
12 327 €
D’après une étude du réseau AS et des Chambres d’agriculture, le résultat courant moyen par UTA 2017 (Unité de travail agricole) des entreprises agricoles de l’Ouest et du Centre, s’élève à 12 327 euros. Un chiffre en baisse par rapport à 2016.