L'Union du Cantal 06 septembre 2017 à 08h00 | Par P.Olivieri

Les prix agricoles et les États généraux au menu de la rentrée syndicale

Si les éleveurs cantaliens ont pu bénéficier d’une vraie accalmie sur le front des aléas climatiques et des rats taupiers, le sujet des prix et du revenu demeure une urgence de la FDSEA.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Cela fait longtemps que le département n’a pas connu de conditions climatiques si favorables pour l’élevage. La situation fourragère semble exceptionnelle tant sur les récoltes d’herbe que celles de maïs à venir. Faut-il nuancer ce constat ?

Joël Piganiol, président de la FDSEA du Cantal :

“En effet, la situation fourragère est excellente sur une grande partie du département, en particulier sur le versant Ouest. Sur le reste du territoire, malgré les récoltes réalisées au   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Union du Cantal

la phrase de la semaine

Des volumes conséquents de céréales n’ont pas trouvé de moyens de transport pour être acheminés. Il n’est pas sûr que les opérateurs français parviendront à réaliser les 8,4 millions de tonnes de blé tendre à l’export sur les pays tiers prévus par FranceAgriMer pour la campagne 2017/18

a indiqué Rémi Haquin, président du conseil spécialisé céréalier de FranceAgriMer, le 13 juin.

Le chiffre de la semaine
1 200
C'est le nombre d'hectares que Groupama Loire-Bretagne a enregistré, jeudi 14 juin, qui sont impactés par les pluies du début de semaine dans le Maine-et-Loire. Pour le moment, 34 agriculteurs ayant souscrit un contrat Climat se sont manifestés la semaine dernière et cette semaine.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui