L'Union du Cantal 14 février 2018 à 17h00 | Par R. SAINT-ANDRE

L’Auberge de la Tour place Marcolès sous une bonne étoile

Les efforts du chef marcolésien viennent d’être récompensés: il rejoint le cercle très fermé des étoilés Michelin d’Auvergne, le second du Cantal, aux côtés de Serge Vieira.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Renaud Darmanin de l’Auberge de la Tour à Marcolès, dans sa blouse auréolée du macaron Michelin et brodée à son nom.
Renaud Darmanin de l’Auberge de la Tour à Marcolès, dans sa blouse auréolée du macaron Michelin et brodée à son nom. - © RSA

Qui sait comment naît une étoile ? Celle qui brille sur Marcolès puise ses origines dans une histoire familiale. Né dans le XIIIe arrondissement de Paris en 1984, le jeune Renaud Darmanin a grandi dans le Puy-de-Dôme, du côté de Saint-Éloy-les-Mines. Issu d’une famille nombreuse dont les parents étaient souvent en déplacements, il devait s’improviser cuisinier pour nourrir la fratrie. Loin   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Union du Cantal

la phrase de la semaine

L’ambition est de multiplier par 5 les surfaces de cultures associées à horizon 5 ans

a annoncé Terrena. La coopérative poursuit le déploiement des associations de cultures, en accueillant un séminaire du projet ReMIX, qui vise à généraliser cette pratique économe en intrants.

Le chiffre de la semaine
13 %
Agri-Éthique, présenté comme un pacte de commerce équitable 100 % origine France, affirme le 23 mai peser 173,6 M€ de ventes aux consommateurs en 2017 (+13 %) avec 45 références alimentaires.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui