L'Anjou Agricole 10 janvier 2017 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Néonicotinoïdes : la Cour de cassation met le Gaucho « hors de cause » (Bayer)

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Christian Gloria

Le traitement de semences néonicotinoïdes Gaucho est « hors de cause » dans la mortalité des abeilles, a déclaré Bayer le 6 janvier suite à une décision de la Cour de cassation examinant une plainte de l’Unaf (apiculteurs). « Le 4 janvier 2017, la Cour de cassation a confirmé l’arrêt rendu par la cour d’appel de Paris le 15 avril 2015 en statuant qu’aucun lien de causalité n’avait pu être établi entre la mortalité des abeilles et l’utilisation du Gaucho, qu’aucune anomalie n’avait pu être observée quant à l’obtention et au renouvellement de l’autorisation de mise sur le marché du produit, et que de surcroit l’élément intentionnel faisait défaut, Bayer ayant sollicité les homologations nécessaires », selon un communiqué. Aux yeux de l’agrochimiste, « les causes de mortalité des abeilles sont multifactorielles » et le produit Gaucho, lorsqu’il est utilisé dans le respect des bonnes pratiques, est « hors de cause ».

e qui fait dire à Bayer que la loi biodiversité, interdisant les néonicotinoïdes, « ne permet donc pas de résoudre les causes principales et réelles de mortalité des abeilles ». Elle prive en outre les agriculteurs français d’outils « sûrs, efficaces et compétitifs », sans qu’« aucune solution alternative durable » n’existe.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

L’ambition est de multiplier par 5 les surfaces de cultures associées à horizon 5 ans

a annoncé Terrena. La coopérative poursuit le déploiement des associations de cultures, en accueillant un séminaire du projet ReMIX, qui vise à généraliser cette pratique économe en intrants.

Le chiffre de la semaine
13 %
Agri-Éthique, présenté comme un pacte de commerce équitable 100 % origine France, affirme le 23 mai peser 173,6 M€ de ventes aux consommateurs en 2017 (+13 %) avec 45 références alimentaires.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui