L'Anjou Agricole 01 août 2018 à 18h00 | Par L'Anjou Agricole

144ème édition du comice du canton de Baugé-en-Anjou

Le comice du canton de Baugé-en-Anjou va se dérouler cette année à Saint-Martin-d'Arcé, les 18 et 19 août prochains.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L'équipe de terrain du Comité de Comice de Baugé-en-Anjou posant devant l'église de Saint-Martin-d'Arcé le 24 juillet dernier.
L'équipe de terrain du Comité de Comice de Baugé-en-Anjou posant devant l'église de Saint-Martin-d'Arcé le 24 juillet dernier. - © G.N.

Répartis en commissions (terrain, buvettes, restauration rapide et sous chaumière, animations), une équipe de 280 bénévoles attend nombreux les visiteurs, les 18 et 19 août prochains pour le comice de Baugé-en-Anjou (un des plus gros comices du département). Celui-ci se tiendra cette année dans le bourg de Saint-Martin-d'Arcé.

De nombreuses animations

Jeux intervillages, paintball, spectacle"les frères lampions" par Patrick Cosnet, orchestre Apogée et orchestre" On stage", etc. Beaucoup d'animations vous attendent. Il y aura également une présentation de l'évolution des techniques de binage depuis plus de 50 ans (le comité recherche encore son cheval de trait pour les 2 jours !), sans oublier les concours de labour du samedi matin pour les jeunes (inscriptions auprès de Yannick Naulet à Bocé au 06 10 77 82 89) et du dimanche matin pour les maires et vieux tracteurs. Pour le concours d'animaux, contactez Francine Meunier au 07 77 08 57 82.

Enfin, pour le plaisir des yeux et des oreilles, un feu d'artifice pyrotechnique sera tiré dans la soirée du dimanche.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Tout doit être mis en oeuvre pour éviter une crise dans la filière lait bio. Si elle survenait, le lait bio non valorisé serait déclassé et viendrait, par effet domino, déstabilisé le marché du lait conventionnel.

avertit Jacques Mousseau, président de la section agriculture biologique de la FRSEA Pays de la Loire, dans un communiqué du 26 novembre.

Le chiffre de la semaine
6 millions
de sapins de Noël sont vendus chaque année en France, dont 80 % sont issus de la production française.