L'Anjou Agricole 04 avril 2019 à 12h00 | Par AA

Chasse : "Une année record": avec 6 440 sangliers prélevés en Maine-et-Loire

Interview de Nadine Chapeau, directrice de la Fédération des chasseurs du Maine-et-Loire.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

La Fédération des chasseurs de Maine-et-Loire tient son assemblée générale ce samedi 6 avril*. Quel est le bilan de la saison
dernière, de mi-2017 à mi-2018 ?
Nadine Chapeau : côté grand gibier, on compte 7 723 prélevements de chevreuil pour la saison 2017-2018. On constate une légère baisse des prélèvements par rapport à la dernière saison, qui s’explique peut-être par le changement de méthode d’attribution des bracelets. Les bracelets étaient avant attribués pour un an, maintenant ils le sont pour 3 ans. Avec des minima et des maxima à respecter bien-sûr.
Concernant les cerfs et les biches, il y a eu 300 prélèvements pour cette saison. Les attributions se maintiennent. L’objectif pour ces espèces est de ne pas les laisser s’installer partout parce que dans le Maine-et-Loire, nous n’avons pas les massifs forestiers adaptés. Et dans bien des endroits, elles n’ont pas leur place.

Qu’en est-il pour le sanglier ?
Nous avons également prélevé 6 440 sangliers, contre 5 560 pour la saison dernière. C’est une année record. En Maine-et-Loire, on ne limite pas les tableaux. Localement, les populations sont encore importantes. Le sanglier peut poser des problèmes aux agriculteurs. Il est responsable de 80 % des dégâts sur cultures agricoles sur le département. L’an dernier, la Fédération des chasseurs a versé
149 000 euros d’indemnités aux agriculteurs.

Quel est le nombre de permis de chasse en Maine-et-Loire ?
Le nombre de permis de chasse est de 15 574. Il y a une lente érosion. à ces 15 574 titulaires du permis de chasse, il faut ajouter 1 120 personnes qui ont pris une validation temporaire pour chasser uniquement un week-end.

Lors de votre assemblée, vous aborderez la réforme de la chasse. Qu’est-ce qui change cette année ?
C’est le prix de la validation du permis national de chasse. Il est fixé à 200 euros. La réduction par deux de la validation annuelle est confirmée. Ce nouveau prix sera valide au 1er juillet 2019. Il passe donc de 400 à 200 euros. Cette baisse aura un effet sur la mobilité des chasseurs, sur l’accessibilité pour les jeunes chasseurs et sur une gestion différente des dégâts de gibier. En Maine-et-Loire, il a aussi été décidé de baisser le prix pour le permis départemental.

*A 9 h, salle Aréna-Loire, à Trélazé.

Nadine Chapeau, directrice de la Fédération des chasseurs du Maine-et-Loire.
Nadine Chapeau, directrice de la Fédération des chasseurs du Maine-et-Loire. - © AA

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Comme on aimerait que toutes nos larmes forment une pluie abondante, un orage de colère et de piété, qui, d’un coup, arrêterait l’incendie de Notre Dame !

a twitté Bernard Pivot, journaliste et écrivain, lundi 15 avril à l’annonce du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chiffre de la semaine
6,5 %
Sur un panier de courses de 100 euros, seulement 6,50 euros reviennent aux agriculteurs (source OFPM)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui