L'Anjou Agricole 21 juillet 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Des « échéances de prêt modulables » pour les éleveurs laitiers

Crédit Agricole, Crédit Mutuel et Banque Populaire, ont décidé de proposer aux éleveurs concernés des échéances de prêt modulables.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Actuagri

Au vu de la « conjoncture dégradée » qui touche les exploitations laitières, « les banques signataires du pacte laitier », que sont le Crédit Agricole, le Crédit Mutuel et la Banque Populaire, ont décidé, selon un communiqué du 20 juillet co-signé avec la FNPL (Fédération nationale des producteurs de lait), de proposer « aux éleveurs concernés des échéances de prêt modulables ».

 

Ainsi, les « producteurs de lait aux trésoreries d’exploitation tendues » peuvent « ajuster le montant de leur remboursement à leurs rentrées financières » et solliciter une réduction du « montant des échéances en allongeant la durée des prêts si nécessaire ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

[Nous faisons] l’amer constat que la guerre des prix se poursuit entre les enseignes de la grande distribution.

La FNSEA, les JA, l’Ania et Coop de France demandent à l’administration d’« intensifier » les contrôles et de publier les sanctions prises grâce au dispositif du “name and shame”.

Le chiffre de la semaine
220
Dans le Maine-et-Loire en 2018, 220 installations ont vu le jour, dont 117 avec les aides. Pour 450 départs.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui