L'Anjou Agricole 22 juin 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

La consommation de charcuterie à nouveau en hausse en 2015

Les Français ont de nouveau mangé plus de charcuterie en 2015 (+1,8 % en volume), la consommation affichant un bond de 9,5 % hors domicile qui compense une baisse à domicile (-0,5 %), a indiqué le 21 juin la Fict (industriels).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

« On tire profit de la mode des bistrots », s'est réjoui le président Robert Volut. « La restauration hors domicile sauve la mise », a-t-il considéré, vu que « la consommation à domicile est en retrait pour la première fois depuis dix ans », affectée par des « questionnements » sur le plan nutrition, naturalité, des campagnes anti-viande. La production de charcuteries-salaisons s'est élevée à 1 Mt (+0,8 %) pour un chiffre d'affaires de 5,8 Mrds d'euros (+0,5 %).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Bien qu’une information plus claire sur les résidus de pesticides soit nécessaire, la stratégie de la peur de Générations futures (...) est contre-productive ».

estime Interfel. L’association de défense de l’environnement a demandé à la DGCCRF de faire des bilans de résidus de pesticides séparés entre aliments bio et non bio.

Le chiffre de la semaine
11,2
MAÎS ENSILAGE : selon l'Agreste, avec 11,2 tMS/ha, la saison est correcte, et l’augmentation de la surface (+ 8 %) aura permis de refaire les stocks.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui