L'Anjou Agricole 02 juillet 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

La pression monte d'un cran

La conjoncture difficile et le non-respect des engagements fait monter la pression : laiteries, abatteurs, grande distribution... tous les acteurs des filières sont visés cette semaine.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

La semaine a une nouvelle fois été mouvementée : blocages de camions, mobilisation des producteurs devant la laiterie Teissier, actions coup de poing à destination des distributeurs et des industriels. Alors que la période des moissons arrive plus tôt que prévu en raison du coup de chaud sur l'Anjou, la coupe est pleine pour nombre de producteurs. Les premières actions de la semaine ont commencé dans le Baugeois avec le blocage de camions de lait qui a perturbé la collecte chez Sodiaal et Teissier, puis la mobilisation des producteurs mardi soir devant les grilles de la laiterie Teissier à Cornillé-les-Caves.

Des actions ciblées sur tout le département

Ensuite, pour continuer à mettre la pression sur les acteurs des différentes filières, des actions coup de poing ont été diligentées dans les nuits du 1er et du 2 juillet sur tout le département. De nombreuses grandes surfaces ont été visées sur Baugé, Segré, Cholet, Avrillé, Bécon, Segré, Brissac, Le Lion-d'Angers.... Sans oublier des visites aux abattoirs élivia et Charal.

Retrouvez l'integralité de l'article dans l'Anjou agricole du 3 juillet.


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Comme on aimerait que toutes nos larmes forment une pluie abondante, un orage de colère et de piété, qui, d’un coup, arrêterait l’incendie de Notre Dame !

a twitté Bernard Pivot, journaliste et écrivain, lundi 15 avril à l’annonce du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chiffre de la semaine
6,5 %
Sur un panier de courses de 100 euros, seulement 6,50 euros reviennent aux agriculteurs (source OFPM)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui