L'Anjou Agricole 26 août 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Lait : S Le Foll a « bon espoir » de relever le prix d’intervention

Une réunion entre la FNCL, la Fédération national des industries laitières (FNIL) et le ministre a eu lieu ce 26 août,

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pour Dominique Chargé, président de la Fédération nationale des coopératives laitières (FNCL), Stéphane Le Foll a « bon espoir » de relever le prix d’intervention au niveau européen afin de le faire passer de 220€/1000L à 270€, voire 280 €/1000L.
Pour Dominique Chargé, président de la Fédération nationale des coopératives laitières (FNCL), Stéphane Le Foll a « bon espoir » de relever le prix d’intervention au niveau européen afin de le faire passer de 220€/1000L à 270€, voire 280 €/1000L. - © Actuagri

« Il s'agit d'évaluer les engagements pris lors des accords du 24 juillet », selon Dominique Chargé. Ces accords au sein de la filière ont pour but de faire remonter le prix du lait au producteur. D’après Dominique Chargé, il est ressorti de cette rencontre « l’absolue nécessité » de faire remonter le prix d’intervention européen. « Il n’y aura pas de revalorisation possible et durable du prix du lait en France sans cela », estime-t-il.


Il est également revenu sur la nécessité d’élargir les accords à toutes les catégories d’acteurs et de production. Une position que la FNCL avait déjà clairement affichée dans un communiqué du 17 août. Une réunion avec les acteurs de la restauration hors foyer (RHF) devait également avoir lieu le même jour au ministère de l’Agriculture. La Fédération nationale des producteurs de lait avait d’ailleurs rappelé dans un communiqué du 26 août l’importance pour la filière que la RHF s’oriente vers une origine France dans ses approvisionnements. Cette réunion aurait été reportée de quelques jours et n'aurait donc pas eu lieu, selon certaines sources.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

La balance agroalimentaire s’est améliorée en 2018 après deux années de dégradation, grâce à l’export de produits agricoles bruts

indique le ministère de l’Agriculture.

Le chiffre de la semaine
25
C'est le nombre d'élevages bovins du Maine-et-Loire qui participeront au concours général agricole au Salon de l'agriculture à Paris.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui