L'Anjou Agricole 19 novembre 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Le maïs grain en forte chute

Après une année record en 2014, la récolte de maïs grain est à la baisse en Anjou comme partout en France cette année. La sécheresse a impacté le rendement, mais la qualité est là.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La production de maïs accuse une baisse de 23 % sur l'ensemble de la France, selon l'AGPM.
La production de maïs accuse une baisse de 23 % sur l'ensemble de la France, selon l'AGPM. - © Réussir-Jean Nanteuil

Un tiers de collecte en moins par rapport à 2014. La coopérative Terrena devrait collecter au total près de 200 000 tonnes de maïs grain cette année sur l’ensemble  de son périmètre. Sur la zone Maine-et-Loire et Loire-Atlantique, « on devrait atteindre 90 000 à 91 000 tonnes, contre 135 000 tonnes en 2014 », annonce Olivier Cailleau, de la direction métiers du grain. « L’année 2014 avait été très bonne », relativise-t-il. Le prix d’acompte pratiqué par Terrena cette année à la mi-octobre est de 125 euros/tonne.
A la CAPL, même tendance, puisque la quantité récoltée chute de 35 %, passant de 85 000 tonnes de maïs grain  aux normes l’an dernier, à 55 000 tonnes pour 2015*. Deux explications à cette chute : une baisse des emblavements de l’ordre de 5 % par rapport à 2014 et une diminution des rendements, qui sont de 75 quintaux/ha en moyenne. Rien à voir avec les rendements de l’an dernier : « les niveaux de 101-102 quintaux/ha obtenus en 2014 étaient exceptionnels dans l’histoire de la coopérative », souligne Patrick Brémaud, directeur adjoint de la CAPL. Cette année, « chez nos adhérents, l’effet sécheresse a fortement impacté les maïs grain, dont seulement 20 % sont irrigués », précise Patrick Brémaud. Le responsable relativise cette baisse : « si on raisonne en termes de volume global récolté à la capl, toutes espèces confondues, 2015 sera comparable à 2014, puisque la part des céréales à paille augmente. » à la CAPL, le prix d’acompte est de 125 euros/tonne.

Plus d'infos dans l'Anjou agricole du 20 novembre 2015.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Comme on aimerait que toutes nos larmes forment une pluie abondante, un orage de colère et de piété, qui, d’un coup, arrêterait l’incendie de Notre Dame !

a twitté Bernard Pivot, journaliste et écrivain, lundi 15 avril à l’annonce du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chiffre de la semaine
6,5 %
Sur un panier de courses de 100 euros, seulement 6,50 euros reviennent aux agriculteurs (source OFPM)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui