L'Anjou Agricole 17 février 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

"Le secteur agroalimentaire constitue l'un des atouts de notre économie"

A la veille du Salon international de l'agriculture qu'il inaugurera, le Président de la République revient sur les sujets qui font l'actualité du monde agricole.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
François Hollande, président de la République
François Hollande, président de la République - © Alexis Haulot/Parlement européen.

L'agriculture française continue de perdre des places sur le podium mondial. Sa compétitivité est-elle menacée ?
La France a retrouvé cette année sa place de 1er producteur mondial de vin. Et ce n'est pas la seule production où des progrès sont enregistrés. Le pacte de responsabilité a joué son rôle. Pour les agriculteurs, il représente en 2015, plus de 600 millions d'euros d'allègements de charges de plus par rapport à 2012. Pour l'ensemble du secteur agricole et agroalimentaire, ce chiffre atteindra 1,4 Mds d'euros en 2015 et 1,8 Mds d'euros en 2017. En outre, la baisse de l'euro conjuguée à celle du prix du pétrole qui a un impact  important sur le poste "carburants" des agriculteurs, permettra au secteur agroalimentaire français de contribuer encore davantage à l'équilibre de la balance commerciale. Plus globalement, les prévisions d'investissements dans l'industrie agroalimentaire française qui transforme 70 % de la production agricole française sont en hausse de 8 % cette année. Ce secteur constitue l'un des atouts majeurs de notre économie dans la concurrence internationale.

Retrouvez l'intégralité de l'interview dans L'Anjou agricole du 20 février.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Comme on aimerait que toutes nos larmes forment une pluie abondante, un orage de colère et de piété, qui, d’un coup, arrêterait l’incendie de Notre Dame !

a twitté Bernard Pivot, journaliste et écrivain, lundi 15 avril à l’annonce du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chiffre de la semaine
6,5 %
Sur un panier de courses de 100 euros, seulement 6,50 euros reviennent aux agriculteurs (source OFPM)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui