L'Anjou Agricole 30 juillet 2018 à 19h00 | Par L'Anjou Agricole

Phytos : 2 M€ pour les fermes expérimentales

Stéphane Travert a annoncé le 26 juillet une enveloppe de 2 M€ afin de multiplier le nombre de fermes expérimentales Dephy.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Actuagri

« Nous devons avoir plus de budget pour accompagner les fermes Dephy et les collectifs d'agriculteurs qui travaillent autour des solutions de biocontrôle et faire en sorte qu'il y ait de véritables résultats », a indiqué à l'AFP le ministre, en déplacement dans les Bouches-du-Rhône. Le montant de l'enveloppe de l'appel à projets sera de 2 M€, a précisé le ministère.

« Nous souhaitons multiplier par 10, à l'horizon 2021, le nombre de fermes Dephy, passant ainsi de 3 000 à 30 000 structures », a-t-il rappelé.


Lancement du plan Ecophyto 2+
Stéphane Travert organisait dans la foulée le 27 juillet au ministère de l'Agriculture la première réunion du comité opérationnel de suivi (COS) du plan « Ecophyto 2+ », visant à réduire l'usage de phytos, avec Agnès Buzyn (Santé), Frédérique Vidal (Recherche) et Nicolas Hulot (Transition écologique).

Après avoir fait un bilan des « échecs du plan précédent (Ecophyto 2) » lancé en 2016, les ministres ont détaillé les actions que chacun va entreprendre pour relancer l'objectif de réduction de 25 % en 2020 et de 50 % en 2025.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Le groupe Cooperl peut compter sur l’engagement du ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance pour assurer la pérennité des activités et de l’emploi

signifie Bercy dans un communiqué du 21 octobre.

Le chiffre de la semaine
4 à 6 €/1 000 l
Selon Frédéric Vincent de la FDSEA 49, "sur les 9 premiers mois de l’année, un recul de 4 à 6 €/1 000 litres sur les moyennes régionales du prix du lait payé par les entreprises a été constaté".

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui