L'Anjou Agricole 05 février 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Stéphane Le Foll au Salon du végétal

Le ministre de l'Agriculture devrait venir au Salon du végétal, le 19 février, au parc des expositions d'Angers.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En janvier, Stéphane Le Foll s'était déjà rendu à Angers pour rencontrer les producteurs du végétal spécialisé, lors du Sival.
En janvier, Stéphane Le Foll s'était déjà rendu à Angers pour rencontrer les producteurs du végétal spécialisé, lors du Sival. - © AA

Décidemment, Stéphane Le Foll est de tous les salons angevins. Après le Sival, en janvier, il devrait être aussi présent au Salon du végétal qui se déroulera du 17 au 19 février, à Angers.

D'après les organisateurs du salon professionnel, il viendrait au parc des expositions, le jeudi 19 février, au matin. "Le ministre de l'Agriculture viendra parler d'un sujet qui lui tient à coeur : Fleurs de France", explique Serge Tsvétoukhine, commissaire général du salon.

Pour rappel, à l'image des logos Viandes de France, le logo Fleurs de France permettra aux consommateurs d'identifier les végétaux d'ornements produits sur le territoire national.

Retrouvez plus d'infos sur le Salon du végétal dans l'Anjou agricole du 13 février.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Comme on aimerait que toutes nos larmes forment une pluie abondante, un orage de colère et de piété, qui, d’un coup, arrêterait l’incendie de Notre Dame !

a twitté Bernard Pivot, journaliste et écrivain, lundi 15 avril à l’annonce du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chiffre de la semaine
6,5 %
Sur un panier de courses de 100 euros, seulement 6,50 euros reviennent aux agriculteurs (source OFPM)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui