Aller au contenu principal

VÉGÉTAL
“2013 doit préparer la sortie de crise”

Pour la première fois, un ministre de l’Agriculture a inauguré le Sival, mardi, au Parc des expositions d’Angers.

Le ministre Stéphane Le Foll avec Christophe Thibault, président de la coopérative Fleuron-d’Anjou.
Le ministre Stéphane Le Foll avec Christophe Thibault, président de la coopérative Fleuron-d’Anjou.
© AA

Une dimension internationale. Le 27e Sival qui s’est tenu cette semaine au Parc expo d’Angers a cette ambition. Elle se traduit notamment, cette année, par des conférences avec des intervenants originaires d’autres pays ou en accueillant de plus en plus de délégations étrangères. Une façon d’ancrer plus encore les productions végétales spécialisées de la région dans un contexte mondial. “Pourquoi pas un jour une interprofession élargie ?”, proposait Bruno Dupont, le président du Sival et également président d’Interfel.

L’investissement
C’est la première fois qu’un ministre de l’Agriculture inaugurait un Sival. Après une visite du site à rythme soutenu, Stéphane Le Foll a souligné, lors de son discours, l’énorme potentiel de l’agriculture française et le choix stratégique d’Angers en matière de productions végétales spécialisées.
“2013, dans cette période difficile, doit préparer la sortie de crise”, a indiqué le ministre aux responsables professionnels agricoles et aux élus. Comment ? En “draînant l’épargne des Français”, - sages fourmis en Europe -, vers l’investissement. Le ministre pense en particulier à la banque d’investissement récemment instaurée et ouverte à l’agro-alimentaire. Il cite aussi le crédit d’impôt rendu accessible aux coopératives ou le prochain contrat générationnel : des outils, selon lui, favorables à la création d’emplois. Sans compter les récents dispositifs fiscaux comme la DPI et la DPA (voir page 14 de l'Anjou agricole du 18 janvier 2013).
Le discours enthousiaste et volontariste du ministre de l’Agriculture est-il de nature à convaincre les chefs d’entreprise, alors que le flou persiste en ce qui concerne la prochaine réforme de la Pac, que les contraintes environnementales s’empilent, que les exonérations sur le travail permanent et occasionnel rétrécissent ?  Christophe Thibault, horticulteur au Plessis-Grammoire et président de Fleuron-d’Anjou, chez qui Xavier Beulin, le matin même, avait rendu visite, (voir page 6 de l'Anjou agricole du 18 janvier 2013) aurait sans doute aimé des réponses plus précises sur le soutien à attendre sur les semences, par exemple, ou sur l’accès des coopératives aux projets collaboratifs.
Le Sival ne connaît pas la crise et prévoit bien une 28e édition en janvier 2014. Dans une configuration nouvelle suite aux travaux des pavillons A et B. Pour développer plus encore le secteur des productions végétales spécialisées.

M. L.-R.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

"Nous Paysans", un documentaire qui fait du bien
Le 23 février à 21h05, France 2 a diffusé un documentaire dirigé par le réalisateur Fabien Beziat et la journaliste Agnès Poirier…
L’expression du ras-le-bol
La FDSEA et les JA donnaient une conférence de presse mercredi au Louroux-Béconnais sur le thème des négociations commerciales,…
Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
" Traquer les prix hors la loi "
Interview de Frédéric Vincent, responsable du dossier lait à la FDSEA.
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités