Aller au contenu principal

2019 réussie, place à 2020 pour Festi'élevage

Festi'élevage a tenu son assemblée générale, jeudi 13 février, aux Cerqueux de Maulévrier.

De gauche à droite : Thierry Jeanneteau (responsable de la commission restauration), Pierre-André Beaupère (trésorier), Benoit Cesbron (président de Festi'élevage),
Jean-Christophe Socheleau (responsable de la commission logistique) et Denis Pineau (responsable de la commission communication).
De gauche à droite : Thierry Jeanneteau (responsable de la commission restauration), Pierre-André Beaupère (trésorier), Benoit Cesbron (président de Festi'élevage),
Jean-Christophe Socheleau (responsable de la commission logistique) et Denis Pineau (responsable de la commission communication).
© AA

Jeudi 13 février, à la salle de l'Espoir des Cerqueux de Maulévrier, près de 40 personnes se sont réunies lors de l'assemblée générale de Festi'élevage. Au programme, retour sur l'édition 2019, projection sur 2020.


Une édition 2019 pleine
« Plein d'animaux, plein de sponsors, plein de jeunes, plein de visiteurs, plein d'éleveurs et plein de projets ! ». C'est par cette énumération que Benoit Cesbron, président de l'association, a démarré son rapport moral. Ainsi, malgré l'absence des montbéliardes, les barres étaient remplies. La venue du concours national de la race jersiaise a également été un succès, ramenant plus d'une centaine de vaches sur le site. Au total, ce sont 146 élevages qui étaient présents à Chemillé-en-Anjou les 6,7 et 8 septembre 2019.


La race parthenaise à l'honneur
Cette année, Festi'élevage accueillera le concours national parthenais. L'édition 2020, qui se tiendra les 4,5 et 6 septembre, sera l'occasion de découvrir près de 180 animaux de cette race. . Autre nouveauté, le festival comptera des insulaires dans ses rangs, puisque les moutons de Belle-Île-en-Mer seront exposés durant les 3 jours. Cette année encore, une démonstration de chien de troupeau, organisée par la Msa, est prévue pour les jeunes participants du festival.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités