Aller au contenu principal

Vidéo
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche

L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  

L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré.
© AA

A l’EARL Caprimesnil, les chèvres sont au pâturage depuis le 1er mars et elles aiment cela. Elles ne se font pas prier pour sortir des bâtiments et courir vers les prairies alentour, où elles trouvent chaque jour une herbe renouvelée grâce à la pratique du fil avant - fil arrière. Christelle et Frédéric Gélineau font pâturer ces ruminants depuis plus de 10 ans. Une pratique bien encadrée, avec, en ce moment, 4 heures à l’herbe par jour, de 14 h à 18 h. Un choix justifié par la prévention du parasitisme et par le fait que les surfaces pâturables soient un peu justes. En effet, sur les 60 ha dont dispose l’exploitation, 20 ha seulement sont attenants à la chèvrerie.

La période de pâturage s’étale de début mars jusqu’à fin août, ou fin septembre, en fonction de la météo. En cas de canicule, le pâturage peut parfois être interrompu, puis reprendre, quelquefois jusqu’à la Toussaint si les conditions de pousse de l’herbe le permettent. « Les parcelles implantées en chicorée et luzerne nous permettent de prolonger le pâturage l’été », note Frédéric Gélineau.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

La coopérative Agrial recherche de nouveaux éleveurs
La filière lait de chèvre d'Agrial a organisé jeudi 27 octobre, une journée “Capriboost” sur l'installation en caprins, au Gaec…
« La décapitalisation du cheptel bovins allaitants est déjà là. Et la sécheresse ne va sûrement pas améliorer la situation. »
Interview de Pierre-Marie Caillaud, responsable viande bovine de la FDSEA 49  
Maintenir des rendements avec moins d’azote
Mardi 15 novembre, à Chavagnes, le service agronomie du CERFRANCE 49 a présenté un essai sur une fertilisation innovante en maïs.
Un semoir de semis direct auto-construit pour implanter ses couverts
Dans le cadre d’un “Rallye des couverts” organisé par la Chambre d’agriculture mardi 8 novembre, l’agriculteur Christophe Raveau…
Le sanglier, la bête noire des agriculteurs
  La session de la Chambre d'agriculture du Maine-et-Loire a abordé le sujet de la chasse lundi 21 novembre.
Groupama vise le doublement des surfaces assurées d’ici 2030
L’assurance multirisques climatiques (MRC) change en profondeur à partir du 1er janvier 2023. Et c’est désormais une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 157€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois