Aller au contenu principal

Vidéo
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche

L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.

 

L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré.
© AA

A l’EARL Caprimesnil, les chèvres sont au pâturage depuis le 1er mars et elles aiment cela. Elles ne se font pas prier pour sortir des bâtiments et courir vers les prairies alentour, où elles trouvent chaque jour une herbe renouvelée grâce à la pratique du fil avant - fil arrière. Christelle et Frédéric Gélineau font pâturer ces ruminants depuis plus de 10 ans. Une pratique bien encadrée, avec, en ce moment, 4 heures à l’herbe par jour, de 14 h à 18 h. Un choix justifié par la prévention du parasitisme et par le fait que les surfaces pâturables soient un peu justes. En effet, sur les 60 ha dont dispose l’exploitation, 20 ha seulement sont attenants à la chèvrerie.

La période de pâturage s’étale de début mars jusqu’à fin août, ou fin septembre, en fonction de la météo. En cas de canicule, le pâturage peut parfois être interrompu, puis reprendre, quelquefois jusqu’à la Toussaint si les conditions de pousse de l’herbe le permettent. « Les parcelles implantées en chicorée et luzerne nous permettent de prolonger le pâturage l’été », note Frédéric Gélineau.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Les asperges blanches représentent 80% de la consommation mais 95% de la production française.
Fleuron d'Anjou recherche des producteurs d'asperges
La coopérative Fleuron d'Anjou veut développer la production d'asperges, visant un volume de 1 000 T à 5 ans. Elle recherche des…
Encore trop d'eau pour les semis

Les mauvaises conditions d'implantation des céréales d'automne ont induit un basculement des surfaces vers des variétés de…

Entre 12 et 15 cm de hauteur d'herbe chez Jonathan Bertrand. Sorties 10 jours fin mars, ses vaches sont à nouveau consignées à l'intérieur, faute de portance.
Mise à l'herbe : de timides débuts

Limités jusqu'ici par la portance des sols, certains éleveurs se sont décidés à mettre à l'herbe des animaux, avec parfois des…

Laurent Martin contrôle la production de ses panneaux sur son téléphone. L'optimiseur des onduleurs permet de superviser les modules (température, production, ampérage) et sécurise l'installation.
Une stabulation pour les vaches grâce au photovoltaïque
Éleveur de charolaises à Lys-Haut-Layon, Laurent Martin a financé la construction d'une stabulation pour son troupeau allaitant…
Christiane Lambert, jeudi 14 mars, à Angers.
Christiane Lambert, officier de la légion d'honneur
Jeudi 14 mars, à l'ESA, Christiane Lambert a reçu la médaille d'officier de la légion d'honneur des mains de Luc Guyau, sous le…
Les agriculteurs dénoncent les promesses du gouvernement non tenues, le manque de solutions à court terme pour leurs trésoreries en difficultés mais aussi de solutions à long terme pour éviter que ce scénario ne se répète à chaque début de programmation.
Promesses non tenues et manque de solutions concrètes 

Le 20 mars 2024, les représentants FRSEA et JA des commissions agriculture biologique et environnement ont rencontré la DRAAF…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 176€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois