Aller au contenu principal

Beaupréau
40 000 visiteurs à la Petite Angevine

Le public de la foire a bravé les averses pour une édition placée sous le signe des énergies nouvelles.

La Petite Angevine, vitrine commerciale du Pays des Mauges.
La Petite Angevine, vitrine commerciale du Pays des Mauges.
© AA
Les organisateurs de la foire de Beaupréau sont satisfaits. Samedi et dimanche, les courses ont attiré de nombreux turfistes : 6 200 entrées payantes, pour 150 000 euros de paris, soit 10 000 euros de plus qu’en 2006. Lundi, malgré la pluie, le public a franchi en nombre les portes de l’hippodrome de la Prée. L’édition 2007 a été placée sous le signe des énergies nouvelles, du cadre de vie et de l’Europe. Vitrine commerciale des Mauges, lieu de rencontres, de convivialité, la Petite Angevine veut répondre aux nouvelles attentes des visiteurs en termes d’économies d’énergie et de développement durable. Cette année, treize entreprises (bio-brique, chauffage solaire, biothermie…) étaient regroupées au sein d’un pôle énergie. « Nous allons faire du développement durable notre fil conducteur dans les années à venir », a annoncé Philippe Belliard, président du comité d’organisation, en inaugurant la manifestation.
« Le logement représente 50 % de la consommation globale d’énergie, chacun peut donc agir au niveau de la construction », soulignait Nicolas Bernard, chargé de l’action efficacité énergétique au stand du CPIE Loire et Mauges (Centre permanent d’initiative pour l’environnement.) Et l’efficacité énergétique consiste d’abord et avant tout à faire la chasse au gaspillage d’énergie. Cela passe, notamment, par une bonne isolation des bâtiments. Le CPIE présentait les séances de thermographie proposées aux collectivités, qui permettent d’identifier les flux de chaleur grâce à une caméra infra-rouge.

Biocarburateurs pour Cumas
Dans le prolongement du programme Atenee*, clos en mars dernier, un nouveau contrat territorial à l’échelle du Pays des Mauges, sur trois ans, s’oriente sur les effets de serre et sur les conseils en matière de maîtrise de la demande en énergie. Un état des lieux des gaz à effet de serre va être ainsi réalisé dans le Pays des Mauges.
Au CRDAM, l’antenne de la Chambre d’agriculture, qui tenait son stand près du matériel agricole, on a intégré depuis longtemps le facteur environnement et on cherche des solutions face à la raréfaction des énergies fossiles . « Nous aidons par exemple à l’achat de biocarburateurs pour les Cumas, afin qu’elles puissent utiliser de l’huile végétale, explique Stéphane Boireau, nouveau délégué régional. Nous encourageons aussi toutes les solutions pour récupérer de l’énergie, comme le récupérateur de chaleur sur les tanks à lait, encore peu développé ». À ce jour, « 45 personnes se sont dites intéressées par le groupement d’achat organisé par la Chambre d’agriculture pour l’installation de panneaux photovoltaïques » indiquait pour sa part Sébastien Bordereau, spécialiste des énergies renouvelables au CRDAM.
S.H.
* Atenee : Actions territoriales pour l’environnement et l’efficacité énergétique.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

L’impact des champs électromagnétiques sur les animaux d’élevage
Le député Modem du Maine-et-Loire, Philippe Bolo, vient de produire un rapport parlementaire sur l’impact, encore mal connu, des…
Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités