Aller au contenu principal

Gestion
AS 49 : des services en pleine évolution

Compta en ligne, formations sur le prix d’équilibre ou la transmission…

Mardi 15 novembre à Angers. Jean-Paul Piet, président de l’AS49, a 
rappelé le développement des services autour de l’activité comptable.
Mardi 15 novembre à Angers. Jean-Paul Piet, président de l’AS49, a
rappelé le développement des services autour de l’activité comptable.
© AA

Autour d’un noyau dur, la comptabilité, les activités de conseil continuent de prendre de l’ampleur à l’AS 49 : un constat rappelé lors de l’assemblée générale, cette semaine, à Angers. L’association de gestion et de comptabilité, ouverte aussi aux artisans, commerçants et professions libérales, crée des outils et des services en phase avec les évolutions de la société et les attentes de ses 1 680 adhérents. Dernière nouveauté, un service de comptabilité en ligne. Ouvert en juin, il compte une quinzaine d’adhérents. Quant au site internet www. as49.fr, il donne désormais accès à un extranet.
En matière de conseil, l’accent est mis sur deux formations stratégiques pour les entreprises agricoles. Celle sur les “Coûts de production et prix d’équilibre”, d’abord. Le calcul de ces données permet de comprendre et corriger les écarts de coûts, mesurer la rentabilité et l’impact sur la trésorerie des investissements, et sécuriser le revenu face aux différents aléas. La formation sur la transmission, ensuite, qui aborde la stratégie d’entreprise à partir de l’âge de 50 ans. “Lorsqu’on réalise de gros investissements du type robot de traite, photovoltaïque, il faut se poser la question de savoir comment on envisage la fin d’activité, s’il y aura un repreneur…”, a expliqué Francis Houlet, directeur d’AS 49.

Nouveaux locaux  à Segré
Côté finances, le bilan comptable de l’association présente une “grande stabilité”, a commenté le trésorier Louis-Luc Bellard. L’AS compte 30 % de capitaux propres. Après les nouveaux bureaux de Chemillé, inaugurés en septembre 2010, un bâtiment neuf est en construction à Segré, et une réflexion est engagée pour les locaux de Doué-la-Fontaine.
l’AS 49 travaille désormais en partenariat avec les structures similaires en Sarthe et en Loire-Atlantique, au sein du GIE Entr’AS. “L’objectif est de gagner en efficacité en mutualisant les moyens informatiques”, a souligné Francis Houlet. Nous sommes les trois premiers centres en France à avoir créé une telle structure.”

S.H.

AGENDA

Trois réunions d’information sont organisées pour les adhérents, de 10 h à 12 h :
2 décembre, MFR Gennes.
9 décembre, CFP, Jallais.
16 décembre, Cratéas, Segré.


Financement

Échange avec des banquiers

Dans un contexte de volatilité des prix agricoles et de rigueur budgétaire, comment évolue le financement des entreprises agricoles et des entreprises artisanales ? Les conditions d’accès à l’emprunt en sont-elles changées ? Les banques ont-elles tendance à prendre plus de garanties avant de financer un projet ? L’AS 49 a invité trois banquiers à échanger autour de ces questions, Christian Augereau, de la Banque Populaire Atlantique, Hervé Philippot, du Crédit agricole, Frédéric Fabioux, du Crédit mutuel. “Les conditions d’accès à l’emprunt ne changent pas. L’approche est toujours basée sur la cohérence des projets”, a affirmé Hervé Philippot. Toutefois, l’importance des capitaux nécessaires et le développement d’activités de production d’énergie (photovoltaïque, méthanisation), exigent plus que jamais de bien anticiper les montages financiers, de vérifier que les fondations sont solides avant de diversifier le système. L’aspect humain, les qualités du ou des  porteur(s) de projets sont aussi à prendre en considération, ont souligné les intervenants.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités