Aller au contenu principal

73ème congrès de la FNSEA

Le congrès de la FNSEA a ouvert ses portes le mardi 26 mars à Nancy (54). Un congrès « de dialogue », « connecté avec les agriculteurs ».

Christiane Lambert, présidente de la FNSEA.
Christiane Lambert, présidente de la FNSEA.
© FNSEA

Le congrès de la FNSEA a débuté le 26 mars. La première journée et la deuxième matinée étaient réservées aux adhérents, des échanges en huis clos qui ont permis aux agriculteurs de dialoguer librement. Le mercredi matin, un long temps a été consacré à l’analyse des élections Chambres d’agriculture, afin, dans un premier temps, de féliciter le réseau pour la victoire, mais aussi d’en tirer des leçons. « Nous sommes fiers de notre victoire, qui est basée sur un projet, nous allons donc le porter durant ces 6 ans, et n’allons pas arrêter de nous poser des questions », a précisé Jérôme Despey, secrétaire général de la FNSEA. La FNSEA avait d’ailleurs fait appel au sociologue François Purseigle. Si sur le plan sociologique, il estime difficile d’analyser ces élections locales, il fait le constat de la transformation démographique des exploitations, avec un nombre d’agriculteurs qui diminue et un monde agricole en mutation

Le syndicalisme agricole, un modèle de corps intermédiaire ?
Alors que le mouvement des gilets jaunes poursuit tous les week-ends ses manifestations pour se faire entendre du Gouvernement, la FNSEA a soulevé lors de son congrès la question de l’importance des corps intermédiaires dans la concertation et l’élaboration des décisions publiques, rôle que le syndicat exerce au quotidien au sein du monde agricole. Les gens qui viennent manifester tous les samedis « n’ont pas de culture syndicale », explique le sociologue Jérôme Fourquet. Et c’est la non structuration de ce mouvement qui rend difficile la sortie de crise pour le Gouvernement, quand le syndicalisme sait initier les actions, mais aussi y mettre fin aux actions, après avoir obtenu des avancées. Car le rôle des corps intermédiaires, c’est avant tout débattre pour porter ensuite une position commune. « Nous faisons notre grand débat permanent, nous portons et assumons la délégation, et c’est comme ça que nous avons gagné, explique Christiane Lambert, présidente de la FNSEA. Les gens ont découvert sur les ronds-points ce qu’on a dans nos réunions locales ».


Michel Barnier ovationné

Lors du deuxième jour du congrès de la FNSEA, l'intervention du négociateur en chef de la négociation du Brexit, Michel Barnier, s'est conclue par une standing ovation de la salle. Dans son discours, l'ancien ministre de l'Agriculture s'était fait, d'une part, le fervent défenseur de la construction européenne : « si nous ne sommes pas ensemble, nous sommes foutus. Nous serons sous-traitants, sous l'influence de la Chine ou des Etats-Unis », a-t-il lancé, après avoir accusé le leader pro-brexit britannique Nigel Farage de vouloir « détruire l'UE de l'intérieur ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Valérie, Baptiste et Dominique Lebrun sont associés dans l'entreprise Ek'o save water.
Ek'o économise l'eau sous la douche
Ek'o save water a créé un système de robinetterie qui économise l'eau sous la douche. Les associés ont reçu une médaille d'or et…
Simon et Didier Trovalet, devant le nouveau siège social, en construction à l'entrée de Saint-Augustin des Bois. L'entreprise investit 2 millions d'euros dans sa réorganisation interne.
Prefakit construit
son avenir
Marchés en plein développement, recrutements, et bientôt nouveau siège social. Implantée à Saint-Augustin des Bois depuis 77 ans…
Sébastien Ferrard, du Gaec du Pâtis Candé. Sur cette parcelle sableuse, auparavant en prairie, l'agriculteur a pu semer un maïs à indice 270-300.
Des chantiers décalés par les pluies
Les semis de maïs devraient pouvoir reprendre en fin de semaine. Certains agriculteurs ont pu déjà semer fin avril début mai,…
Christian Suteau conduit un troupeau de 30 Normandes sur une SAU de 65 ha, majoritairement en herbe.
Il achète de la paille, craignant une pénurie à la récolte
Christian Suteau achète tous les ans environ 50 t de paille à un voisin pour compléter la production de son exploitation. Cette…
Au cours de la journée, les six conférences techniques ont rassemblé du public. L'événement a accueilli 1300 visiteurs sur le site de Thorigné-d'Anjou.
1 300 visiteurs à Thorigné d'Anjou
La ferme expérimentale de Thorigné d'Anjou a accueilli 1 300 visiteurs jeudi 16 mai pour une restitution de ses travaux de…
Élections européennes : ne nous laissons pas tenter par l'abstention

A un mois du vote prévu le 9 juin, que dire aux citoyens, et aux agriculteurs en particulier, qui sont…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 176€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois