Aller au contenu principal

Portes ouvertes
900 visiteurs sur les exploitations en quête de développement durable

35 agriculteurs du département ont échangé sur leurs contributions au développement durable avec les 860 visiteurs qui se sont déplacés chez eux du 5 au 8 février.

860 visiteurs qui se sont déplacés.
860 visiteurs qui se sont déplacés.
© L'anjou agricole
La Chambre d’agriculture a partagé son projet “Faire de l’Anjou un département pionnier du développement durable en agriculture” en organisant l’opération fermes ouvertes dans 16 exploitations du département du 5 au 8 février. 35 agriculteurs ont présenté leurs exploitations, leurs réalisations et leurs projets. Ils ont échangé sur leurs contributions au développement durable avec les 860 visiteurs qui se sont déplacés chez eux. Des visiteurs intéressés et nombreux, notamment dans le Segréen et les Mauges, qui ont découvert les exploitations au travers d’une présentation du système de production et des principaux résultats. « L’essentiel des résultats technico-économique (engrais, phyto, coût alimentaire, EBE…) étaient présentés et commentés par l’agriculteur » explique Pascal Gallard, président du Pôle animal de la Chambre d’agriculture. Des critères clés qui témoignent de la bonne marche des exploitations conciliant rentabilité et durabilité.

Motivation et ouverture
Le concept de développement durable et la contribution de l’agriculture étaient illustrés à partir de la présentation du diagnostic développement durable de l’exploitation. Ce diagnostic, élaboré par la Chambre d’agriculture de Maine-et-Loire est avant tout un outil de sensibilisation. Il a permis aux visiteurs de découvrir que le développement durable s’appuie sur l’environnement mais également sur deux autres piliers que sont l’économie et le social. « Le développement ne sera durable que s’il procure un revenu correct, en s’attachant au respect de l’environnement et des hommes », a commenté Christiane Lambert.
Jean-François Cesbron, président de la Chambre d’agriculture, a lui été marqué par la motivation et l’ouverture des agriculteurs qu’il a rencontrés sur les fermes : «Les agriculteurs étaient très intéressés par les présentations et étaient extrêmement compétents dans un certain nombre de domaines, ce qui prouve bien que l’on ne part pas de rien. Ces fermes ouvertes ont aussi permis de mettre en avant que beaucoup de réalisations étaient reproductibles dans nos exploitations ».
Pascal Gallard a insisté sur les outils d’accompagnement actuellement proposés aux agriculteurs pour progresser : diagnostic global, diagnostic phyto et intrants, analyse de la performance énergétique…
La présence de nombreux agriculteurs lors de ces portes ouvertes renforce et confirme l’intérêt du projet mené par la Chambre pour Jean-François Cesbron qui ajoute : « c’est un projet intéressant car complet, qui colle, de plus, à la demande de la société ».
Richard LANDELLE
Chambre d’Agriculture 49
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Fermes en fête : le pari réussi des JA49
Après une trop longue période et un contexte qui n’a pas permis au réseau JA de se retrouver. Fermes en Fête relance la dynamique…
Cibler les adventices pour utiliser moins de produits phyto
Mercredi 26 mai, à Saint-Macaire du Bois, les équipes Berthoud ont présenté leur nouvelle solution de pulvérisation ultra…
Terrena veut ouvrir l’ère de l’Agriculture à Impacts Positifs
L’AG de Terrena s’est déroulée mardi 15 juin, en présentiel au Centre des congrès d’Angers et avec une retransmission en live en…
Valentin s'installe dans une ferme laitière en pleine mutation
 A 25 ans, Valentin Leclerc s’est installé au 1er janvier avec son père Emile, qui élève des normandes à Saint- Martin-du-Bois,…
Deux projets de loi cruciaux pour l’agriculture
FDSEA et JA  ont rencontré les parlementaires sur deux dossiers majeurs du moment examinés  par l’Assemblée nationale et le Sénat.
La hausse des prix et la pénurie des matériaux inquiètent
Acier, cuivre, matières plastiques, bois... Après une chute mondiale en 2020, les prix de ces matières premières connaissent…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités