Aller au contenu principal

Abattoir : les 3 axes du plan "Stratégie"

La France veut « être précurseur sur le plan de la protection animale » avec une stratégie « abattoir »

« La France a la volonté d’être précurseur sur le plan de la protection animale, comme elle avait pu l’être sur le plan de la sécurité sanitaire » aurait déclaré Patrick Dehaumont, Directeur général de l’alimentation (DGAL), le 31 mai, lors du séminaire sur les abattoirs avec les services départementaux de la DGAL.
« La France a la volonté d’être précurseur sur le plan de la protection animale, comme elle avait pu l’être sur le plan de la sécurité sanitaire » aurait déclaré Patrick Dehaumont, Directeur général de l’alimentation (DGAL), le 31 mai, lors du séminaire sur les abattoirs avec les services départementaux de la DGAL.
© Actuagri

Dans sa lettre d’information du 3 juin, la Fédération des industriels et des commerçants en gros de la viande (FNICGV) rapporte ses propos et annonce le plan en trois axes de la stratégie « abattoir » de la France. « Le premier axe est la formation des services vétérinaires. Le deuxième axe est un soutien fort de la chaîne hiérarchique pour l’aide à la décision et au suivi de décisions. Les directeurs et chefs de service des Directions départementales de la protection des populations doivent aller sur le terrain, ils doivent accompagner les vétérinaires officiels. Le troisième axe est la valorisation des missions et métiers en abattoir », explique la Fédération.

 

Pour finir, Patrick Dehaumont aurait, selon la FNICGV, énoncé « les deux grands principes qui doivent régir le travail en abattoir des professionnels et des services vétérinaires : le respect des responsabilités de chacun et la réaffirmation du rôle de l’Etat dans l’inspection du bon fonctionnement de l’entreprise et dans l’inspection des denrées avec indépendance et impartialité ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Un été globalement chaud et sec en perspective
Le ressenti actuel ne doit pas nous influencer. D’après Météo France, le scénario “plus chaud et plus sec que la normale” est le…
Moissonner entre deux averses
Dans le Maine-et-Loire, quelques agriculteurs ont trouvé des créneaux pour battre leur orge. Mais la plupart attendent un temps…
Du lait, des gîtes... et du lombricompost
A Saint-Georges des Gardes, les éleveurs Anne et Nicolas Berder ne produisent pas que du lait. Ils sont aussi lombriculteurs et s…
L’agro-écologie en pratique lors de la session Chambre
Lundi 28 juin, à St Pierre-Montlimart, la Chambre d’agriculture du Maine-et-Loire a abordé le thème de l’agro-écologie lors de sa…
Blé : les choses sérieuses ont commencé
Colza, orge et maintenant blé  : le Gaec des Deux frontières enchaîne les chantiers à un rythme soutenu. Reportage à La…
Un meilleur contrôle du transfert des parts sociales
Visite du Député Jean-Bernard Sempastous qui porte un projet de loi portant sur les « mesures d’urgence pour assurer la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités