Aller au contenu principal

Accueillir les pollinisateurs qui nous rendent service

Un ensemble de pratiques agricoles favorables à la biodiversité.

« Les abeilles butinent les pommiers, mais il faut aussi avoir à proximité des plantes mellifères qui vont fournir le nectar indispensable à la production de miel. Les fleurs que nous laissons pousser dans l’inter-rang y contribuent, et aussi les champs à proximité, comme le colza et la féverole », explique Renan Maurice.
« Les abeilles butinent les pommiers, mais il faut aussi avoir à proximité des plantes mellifères qui vont fournir le nectar indispensable à la production de miel. Les fleurs que nous laissons pousser dans l’inter-rang y contribuent, et aussi les champs à proximité, comme le colza et la féverole », explique Renan Maurice.
© AA

Pour la production de pommes, comme de nombreuses autres espèces de fruits, légumineuses, ou encore potagères, le travail des pollinisateurs est essentiel.

Au Verger de la Hanère, à Aviré, Renan Maurice et Sabine Rouart mettent en œuvre plusieurs pratiques pour favoriser leur présence dans les vergers de pommiers. Une dizaine de ruches sont installées par des apiculteurs au moment de la floraison, en plus des 3 ruches de l’exploitation. « Les abeilles butinent les pommiers, mais il faut aussi avoir à proximité des plantes mellifères qui vont fournir le nectar indispensable à la production de miel. Les fleurs que nous laissons pousser dans l’inter-rang y contribuent, et aussi les champs à proximité, comme le colza et la féverole », explique Renan Maurice.

Une végétation spontanée

En parallèle, il est nécessaire de proscrire toute intervention qui pourrait nuire aux pollinisateurs pendant la floraison, et créer un environnement qui leur est favorable. « Nous laissons se développer une végétation spontanée entre les rangs le plus tard possible : graminées, trèfles, pissenlits, diverses fleurs. Puis en juin, il nous faut les tondre pour réaliser l’éclaircissage manuel. Les haies fournissent aussi une ressource à différentes périodes de l’année, par exemple les aubépines, merisiers, pruniers sauvages, pour les pollinisateurs sauvages. » Un ensemble de pratiques qui permet, même avec les conditions difficiles de cette année, d’obtenir une bonne fécondation.

Plan biodiversité : 150 M€ pour rémunérer les services rendus par les agriculteurs

Le 4 juillet Diane Simiu, conseillère technique écologie au cabinet du Président de la République et du premier ministre, a annoncé des budgets pour rémunérer “le service rendu à la nature” par les agriculteurs. Quelques 150 M€ seront débloqués via les Agences de l’eau d’ici 2021. Sur l’origine des financements, Nicolas Hulot explique qu’« il y a des priorités sur lesquelles il va lever le pied afin de réorienter » les enveloppes disponibles. Diane Simiu promet que le gouvernement défendra ce type de paiement afin qu’il soit fortement développé dans la nouvelle Pac. « Les haies, les couverts végétaux, la préservation des prairies, la restauration des marres et des zones humides… sont des refuges importants pour la biodiversité. Nous voulons rémunérer les agriculteurs pour ces services rendus à la nature. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Fermes en fête : le pari réussi des JA49
Après une trop longue période et un contexte qui n’a pas permis au réseau JA de se retrouver. Fermes en Fête relance la dynamique…
Cibler les adventices pour utiliser moins de produits phyto
Mercredi 26 mai, à Saint-Macaire du Bois, les équipes Berthoud ont présenté leur nouvelle solution de pulvérisation ultra…
Terrena veut ouvrir l’ère de l’Agriculture à Impacts Positifs
L’AG de Terrena s’est déroulée mardi 15 juin, en présentiel au Centre des congrès d’Angers et avec une retransmission en live en…
Valentin s'installe dans une ferme laitière en pleine mutation
 A 25 ans, Valentin Leclerc s’est installé au 1er janvier avec son père Emile, qui élève des normandes à Saint- Martin-du-Bois,…
Deux projets de loi cruciaux pour l’agriculture
FDSEA et JA  ont rencontré les parlementaires sur deux dossiers majeurs du moment examinés  par l’Assemblée nationale et le Sénat.
La hausse des prix et la pénurie des matériaux inquiètent
Acier, cuivre, matières plastiques, bois... Après une chute mondiale en 2020, les prix de ces matières premières connaissent…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités