Aller au contenu principal

Acteurs
de l'alimentation 
durable

Dans le cadre  de son Projet alimentaire territorial (PAT), la communauté de communes Anjou Loir et Sarthe propose une exposition photos itinérante. Des agriculteurs se retrouvent parmi les 11 portraits d'acteurs de l'alimentation durable.

La communauté de communes Anjou Loir et Sarthe ( 28 000 habitants, 17 communes, 454 km2) s'est engagée dans une réflexion sur son projet alimentaire territorial en 2022, accompagnée par la Chambre d'agriculture des Pays de la Loire. Suite au diagnostic, qui a notamment révélé que l'agriculture valorise 52 % du territoire (258 exploitations sur 23 390 ha),  les élus ont lancé un  programme d'actions à l'automne dernier. « Nous avons organisé des ateliers de cuisine intergénérationnels, une conférence sur la nutrition des enfants ou encore un forum des producteurs, décrit Olivier Cailleau, vice-président de la communauté de communes, en charge du PAT. Nous avons également édité un guide des producteurs locaux, qui regroupe 43 agriculteurs du territoire ».

Campagne de communication

Afin d'inciter les habitants de la communauté de communes « à manger local et de saison », mais aussi « à lutter contre le gaspillage alimentaire », la collectivité lance une campagne de communication en ce début d'année. À travers une série de visuels tout d'abord : déployée jusqu'en juin, elle invite à faire ses achats chez le producteur de proximité. Mais aussi via une exposition photos mettant en lumière les acteurs de l'alimentation durable. « Nous avons voulu partager les initiatives existantes dans différents secteurs d'activité, explique Olivier Cailleau. Nous avons donc choisi 11 personnalités parmi lesquelles des agriculteurs, des artisans, des restaurateurs,... Nous avons croisé les métiers et les lieux. » L'exposition sera visible du 14 au 17 février à Tiercé, au Pass'âges, puis sera à disposition des autres communes du territoire. Elle devrait également être visible lors du festival de rue, fin mai, à Corzé.

Agriculture locale

Anne Monnier, par exemple, est arboricultrice à Montigné-les-Rairies. Elle exploite, sans irrigation, 6 ha de verger bio dont elle vend les produits en direct, à la ferme, en Amap, en magasins spécialisés ou non. Installée depuis dix ans, elle a su développer les débouchés de proximité pour ses pommes : elle approvisionne notamment la cantine scolaire de Durtal et a participé au drive fermier mis en place durant la période de confinement liée au Covid. L'agricultrice a accepté volontiers de paraître dans cette expo. « C'est l'occasion de parler de l'agriculture locale, de la promouvoir, argumente-t-elle. Et de montrer que les femmes aussi y sont présentes ». Sur la photo, Anne Monnier pose dans son verger, au moment de la deuxième cueille de la variété Elstar.

À ses côtés, Violette Richard est dans son laboratoire de transformation. La jeune femme fabrique des fromages et autres produits laitiers bio sur l'exploitation familiale, à Tiercé. Installée il y a deux ans, elle commercialise aussi ses produits en direct, comme 35 autres agriculteurs du territoire. Après un démarrage en trombe, au moment du confinement, son activité a connu des fluctuations, mais elle s'appuie aujourd'hui sur une clientèle fidèle. Violette Richard espère que l'expo « donnera envie aux habitants d'aller découvrir les producteurs locaux ». « Pour la convivialité, mais aussi car nos produits sont moins chers qu'en grandes surfaces », assure-t-elle.

Accompagner les projets

Si des actions sont déjà réalisées au sein de la restauration collective sur le territoire, afin de former les responsables à l'utilisation de produits locaux, une réflexion des élus sur l'opportunité d'une cuisine centrale est en cours. « Dans le cadre de ce PAT, nous sommes surtout des agitateurs de toute la chaîne des acteurs de l'alimentation, résume Olivier Cailleau. Nous pouvons les accompagner mais nous ne ferons pas à leur place ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

L’Anjou bloque à son tour

Alors que le mouvement de colère du monde agricole s’étale désormais sur toute la France, la FDSEA et les JA49 ont entamé une…

Lisa Gourdon profite d'une pause pour reprendre de l'énergie grâce au pique nique distribué à l'échangeur de la Plesse, sur l'axe Angers-Rennes.
Mobilisée au cœur du cortège
Pour certains agriculteurs présents dans le convoi jeudi 1er février, il s'agissait de leur première manifestation. Comme Lisa…
Solidaires, les entrepreneurs bloquent l'A11

Lundi matin dès 6h, les entrepreneurs des territoires (EDT) du Maine-et-Loire ont bloqué l'A11 dans les 2 sens, entre les…

Jeudi 18 janvier, à l'appel de la FDSEA et des JA 49, des agriculteurs de tout le département se sont rassemblés devant l'usine Lactalis pour bloquer l'entrée des camions sur le site de Saint-Florent le Vieil.
Lactalis sous pression

La semaine dernière, les agriculteurs se sont mobilisés pour soutenir l'Unell, principale organisation de producteurs livrant…

Retour sur la manifestation du 1er février à Angers : opération escargot

Plusieurs centaines d'agriculteurs de la FDSEA et des JA Maine-et-Loire, jeudi 1er février, pour défendre le revenu et appeler…

Continuer à apporter des solutions pour la maîtrise des charges

L'Union des Cuma Pays de la Loire - section Maine-et-Loire a tenu son assemblée générale vendredi 26 janvier au Campus de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 176€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois