Aller au contenu principal

Agricultrices
Agricultrice demain, rêve ou réalité ?

L’assemblée de la Commission nationale s’est déroulée à Paris le 9 novembre.

Jacqueline Cottier, présidente de la commission agricultrices départementale.
Jacqueline Cottier, présidente de la commission agricultrices départementale.
© AA

Une soixantaine de participantes était présente mardi dernier à l’assemblée générale de la Commission nationale des agricultrices de la FNSEA (CNA). Menés par la présidente Karen Serres, les débats ont permis de faire un tour des préoccupations du terrain. « Si les femmes n’ont pas de reconnaissance économique, il n’y en aura bientôt plus dans les exploitations », s’inquiète une responsable. Le thème de l’assemblée générale était : “Agricultrice demain, rêve ou réalité”. Jacqueline Cottier, présidente de la commission agricultrices départementale, y croit : « Responsable syndicale demain, oui, pour vous toutes, pour défendre et représenter les femmes en agriculture. Rêve non, mais réalité pour s’affirmer, s’épanouir dans notre métier où toutes nous avons une place et un rôle indéniables. L’avenir de l’agriculture se fera avec nous, avec un revenu qui ne doit pas sans cesse remettre en cause notre place sur l’exploitation. Réalité pour demain, nous devons nous engager, nous regrouper pour être plus fortes. Nous devons être un relais de
l’information, mais aussi des interrogations de chacune dans les départements, les communes. Agricultrice demain, oui mais avec toutes les agricultrices ». Une réalité, une volonté bien au fait des difficultés : « Année chahutée par la crise agricole qui touche la plupart d’entre nous. À chaque conseil d’administration, chacune a pu s’exprimer sur le malaise des productions de son département, de sa région. Nous sommes avant tout des relais, à l’écoute de toutes les agricultrices. Nous n’avons pas toujours la solution, hélas. Je pense qu’ensemble, nous sommes apaisées, mais surtout renforcées dans nos convictions et nous avons pris sur rails des projets à développer… », conclut Jacqueline Cottier.

Les dossiers traités

Gaec : un premier pas a été accompli en donnant la possibilité de former un Gaec entre époux seuls. Cela ne suffit pas pour la Commission nationale agricultrices : « Deux associés formant un Gaec doivent avoir une part économique distincte » et ce, à l’équité de traitement pour tous les exploitants.
Retraite : la CNA déplore le report à 67 ans de l’âge de liquidation sans minoration. « Il s’agit d’une mesure pénalisante pour les conjointes qui ont déjà les plus faibles retraites », indique la CNA. En revanche, elle prend acte que les non salariés agricoles ont été admis au sein du dispositif de pénibilité et souhaite maintenant que le taux requis pour l’accès au dispositif soit le même que pour les salariés.
Formation : deux sessions  ont été organisées cette année : sur la“Construction des prix alimentaires“ et sur “l”engagement”. Les 14 et 15 juin derniers, la CNA a organisé son premier conseil d’administration décentralisé à Brive. Un appel à candidature est lancé pour 2011. Le 2 septembre, la CNA, en partenariat avec Trame et “Valeurs vertes“, a organisé une journée des agricultrices à la Foire agricole de Chalons-en-Champagne.
L’agriculture en Europe et dans le monde : lors du congrès du Copa-Cogeca, Karen Serres et neuf membres de la CNA ont participé, le 4 octobre à Bruxelles, à une table ronde autour du rôle des femmes en agriculture et dans le monde rural dans le cadre de la Pac d’après 2013.

Rendez-vous

À la veille des élections syndicales dans les départements, régions et au sein de la FNSEA, la CNA entame une tournée régionale pour faire le point sur les activités des commissions départementales et réfléchir au
renouvellement syndical. Dans la région Bretagne et Pays de la Loire, cette
rencontre aura lieu le 22 novembre à Ploërmel en présence de Karen Serres.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

L’impact des champs électromagnétiques sur les animaux d’élevage
Le député Modem du Maine-et-Loire, Philippe Bolo, vient de produire un rapport parlementaire sur l’impact, encore mal connu, des…
Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités