Aller au contenu principal

Améliorer la visibilité de l’emploi agricole

Le Gip Agriformation et Pôle Emploi Pays-de-la-Loire ont mis en place un dispositif de promotion des métiers de l’agriculture auprès des demandeurs d’emploi.

François Beaupère (à g.), président du Gip Agriformation et président délégué de la Chambre d’agriculture des Pays-de-la-Loire, et Alain Mauny, directeur régional de Pôle Emploi, unis pour la promotion de l’emploi agricole (ici en conférence de presse, mercredi 6 mars à Angers).
François Beaupère (à g.), président du Gip Agriformation et président délégué de la Chambre d’agriculture des Pays-de-la-Loire, et Alain Mauny, directeur régional de Pôle Emploi, unis pour la promotion de l’emploi agricole (ici en conférence de presse, mercredi 6 mars à Angers).
© AA

En Pays-de-la-Loire, le secteur agricole propose chaque année plus de 3 500 postes. Alors que la région compte encore 7,5 %  de personnes en recherche d’emploi, la visibilité de ces offres demeure problématique. Or, « nous allons devoir renouveler le personnel, en lien avec les nombreux départs en retraite chez les exploitants », indique François Beaupère, président délégué de la Chambre régionale d’agriculture. « Les agriculteurs n’ont pas l’habitude de solliciter nos services pour communiquer sur leurs besoins en compétences ; ils préfèrent s’appuyer sur leur réseau », explique Gwenaëlle Maillard, directrice de Pôle Emploi Maine-et-Loire. Emanation de la Chambre et de ses partenaires, le Groupement d’intérêt public (Gip) Agriformation a pris la mesure de l’enjeu. Il s’est associé à Pôle Emploi pour rapprocher demandeurs et recruteurs.


Visites d’exploitations
Présenté mercredi 6 mars à Angers, ce partenariat s’articule autour de plusieurs actions. La découverte des métiers agricoles, grâce à des ateliers d’information dans les agences Pôle Emploi. Puis lors de visites d’exploitation afin de s’imprégner des environnements de travail : ce dispositif, baptisé Agri’mouv, est porté par le Gip Agriformation. Deuxième axe, permettre aux candidats d’effectuer des stages en établissement agricole, et ainsi de confirmer leur projet de carrière. Enfin, leur donner accès à une offre de formation adaptée, spécifique au territoire.


Vincent Faure

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

L’automate simplifie l’alimentation des bovins et aussi des caprins
Lors d’un webinaire organisé par le Lely Center Cholet, le Gaec de la Lisière du bois a témoigné de son utilisation d’un robot…
Cibler les adventices pour utiliser moins de produits phyto
Mercredi 26 mai, à Saint-Macaire du Bois, les équipes Berthoud ont présenté leur nouvelle solution de pulvérisation ultra…
Valentin s'installe dans une ferme laitière en pleine mutation
 A 25 ans, Valentin Leclerc s’est installé au 1er janvier avec son père Emile, qui élève des normandes à Saint- Martin-du-Bois,…
Savoir faire preuve d’opportunisme pour sécuriser ses fourrages
Eleveur de vaches laitières en bio au Louroux-Béconnais, Fabien Leprêtre cultive depuis longtemps du méteil pour l’ensilage.…
Un, deux, trois... ou zéro fongicides ?
Mercredi 2 juin, la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire a organisé une visite d’un essai variétés blé tendre x fongicides…
Peu connue, la silphie s’avère intéressante pour la méthanisation
Pour alimenter son méthaniseur, le Gaec des Fritillaires a implanté, l’année dernière, 2 hectares de silphie. La première récolte…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités