Aller au contenu principal

Anjou gamay primeur 2006 : des notes de fraises et de framboises

Une vingtaine de vignerons vinifient l’anjou gamay en primeur.

L’anjou gamay primeur de Victor Lebreton, d’Anne Guégniard et Pierre-Antoine Giovannoni ont été désignés comme les plus représentatifs du millésime 2006.
L’anjou gamay primeur de Victor Lebreton, d’Anne Guégniard et Pierre-Antoine Giovannoni ont été désignés comme les plus représentatifs du millésime 2006.
© AA
Gouleyant, gourmand et friand, l’anjou gamay primeur 2006 est disponible depuis le 16 novembre dans les bars, les restaurants et chez les cavistes de la région. Sur les 10 000 hectolitres d’anjou gamay, seul un millier est vinifié en primeur (vendange à la main et macération carbonique). Près de 33 000 bouteilles sont commercialisées principalement en Maine-et-Loire et dans les Deux-Sèvres.
« Il y a une vingtaine de vignerons, une poignée de passionnés, qui jouent le jeu de la commercialisation en primeur le 3e jeudi de novembre. C’est l’occasion de lancer le vin nouveau avec des animations, d’annoncer le nouveau millésime, qui est une bonne année pour les rouges », précise Christian Vital, délégué régional d’Interloire.
L’anjou gamay primeur 2006 se caractérise par des couleurs soutenues et la présence marquée de fruits frais bien mûrs. Sous l’égide d’InterLoire, un jury de vignerons, restaurateurs, sommeliers et cavistes a distingué les plus belles réussites du millésime.
« Les primeurs souffrent un peu de la mauvaise image du beaujolais », déplore Pierre-Antoine Giovannoni, vigneron à Champ-sur-Layon (vignoble Gélineau), dont le vin a été désigné meilleur gamay primeur pour la deuxième année consécutive. « C’est pourtant un vin de qualité, facile à boire, avec un caractère fruité ». À savourer selon lui, lors d’un « apéritif entre amis avec des petits toasts de rillettes ou des rillauds chauds ».
D. J.


Les trois vins retenus pour le millésime 2006 :
SCEA Domaine de Montgilet (Victor et Vincent Lebreton), Juigné-sur-Loire.
SCEA Yves Guégniard, Champ-sur-Layon
Vignoble Gélineau, Champ-sur-Layon.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Pour sa première visite, Christelle Morançais choisit l’agriculture
Christelle Morançais et toute son équipe se sont rendus mardi 11 mai dans une ferme en démarche “Bas carbone”.
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
Les mesures qui impactent l'agriculture
Issue des propositions de la convention citoyenne, la loi Climat a été adoptée par une large majorité en 1ère lecture à l’…
Souveraineté alimentaire : j’invite tous les agriculteurs à se connecter le 18 mai
En vue du colloque sur la souveraineté alimentaire qui aura lieu le 18 mai, en présence d'Emmanuel Macron et Julien Denormandie,…
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités