Aller au contenu principal

Prix
Appliquer l’accord du 3 mai

Les éleveurs de porcs, en assemblée générale FNP, le 8 juin, réclament la réouverture des négociations commerciales.

Depuis un an, l’aliment porc a grimpé de 63 % en raison de la flambée des cours des céréales qui ne va pas s’arranger avec la sécheresse. Et les éleveurs sont déjà endettés. Le président de la Fédération nationale porcine (FNP), Jean-Michel Serres, attend du ministre de l’Agriculture qu’il “s’engage vraiment” et publie très rapidement les indicateurs du dispositif de répercussion de l’évolution des coûts de production. Ce dernier découle de l’accord volontaire signé le 3 mai entre l’élevage, l’industrie des viandes et la grande distribution (voir aussi p.4). Le 8 juin, lors de l’assemblée générale de la FNP à Paris, Jean-Michel Serres et le président de la FNSEA, Xavier Beulin, ont demandé à Bruno Le Maire de “partir du 28 février dernier” pour le déclenchement de ces indicateurs, date de clôture des négociations commerciales entre les industries agroalimentaires et les distributeurs, afin de “rouvrir aujourd’hui ces négociations”.

Expliquer aux consommateurs

Cette réouverture pourrait aboutir à une meilleure répercussion de la hausse du coût de l’alimentation animale jusqu’au produit fini vendu en rayons. Objectif : que la distribution passe des hausses aux entreprises agroalimentaires afin que ces dernières consentent des hausses de prix payés aux producteurs. “Sur ces trois mois, nous sommes sortis du tunnel” bordé par les indicateurs de l’accord du 3 mai, souligne Xavier Beulin. Et c’est aussi une question de “compétitivité pour l’élevage porcin” et l’élevage français en général, plaide la FNP. Cependant, aucune date n’a été inscrite dans l’accord indiquant à partir de quand les indicateurs sont déclenchés. Et ils doivent être observés durant trois mois pour que de nouvelles négociations soient décidées.
En outre, la FNSEA et les éleveurs de porcs soulignent qu’il faut “faire accepter par le consommateur cette plus grande réactivité sur le prix” des produits en magasin, “dès lors que le prix des matières premières agricoles varie trop fortement”.

Contrats inter-filières sur l’aliment

“Cet accord ne doit pas devenir de la poudre aux yeux”, a lancé en assemblée un responsable porcin de la Mayenne, résumant bien le sentiment général chez les éleveurs de la FNP. “Si l’engagement du ministre n’est pas fort sur l’application de cet accord, il va se retourner contre les pouvoirs publics et les signataires dont nous faisons partie”, a renchéri le président de la FNP. Les éleveurs de porcs ont aussi à nouveau demandé aux industriels charcutiers de la FICT d’accepter de parapher cet accord.

actuagri

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités