Aller au contenu principal

Assurance : un dispositif « coup dur » pour le maïs semence

La Fédération nationale de la production des semences de maïs et de sorgho (FNPSMS), réunie en AG le 18 novembre à Toulouse, a voté la création d'une assurance sur les chutes de rendement.

« L'assurance rendement « coup dur » vient compléter les dispositifs existants (assurance multirisques climatiques, caisses de risques...) », a expliqué le président Joël Arnaud, annonçant un lancement « au printemps 2016 ».
« L'assurance rendement « coup dur » vient compléter les dispositifs existants (assurance multirisques climatiques, caisses de risques...) », a expliqué le président Joël Arnaud, annonçant un lancement « au printemps 2016 ».
© AA

 

Un groupe de travail interprofessionnel, associant l'AGPM et l'UFS, travaille depuis plus d'un an sur un outil assurantiel permettant de sécuriser la filière vis-à-vis d'un fort décrochage de rendement en toutes circonstances. L’assurance « coup dur », bâtie avec un assureur, doit être alimentée par les fonds interprofessionnels. Son déclenchement est prévu quand le rendement réel est inférieur à 85 % du rendement assuré (moyenne décennale d'un rendement brut égrainé régional moyen). Une franchise de 15 % est fixée avec une indemnisation maximale de 10 % sur la base d'un capital garanti de 1 000 euros/ha. La tarification s'élève à 0,762 %.


Une simulation sur dix ans passés montre un déclenchement des indemnisations en 2003 et 2013, variable selon les grandes régions définies (Sud-Ouest océanique, Sud-Ouest continental, Grand Est, Grand Ouest).
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

"Nous Paysans", un documentaire qui fait du bien
Le 23 février à 21h05, France 2 a diffusé un documentaire dirigé par le réalisateur Fabien Beziat et la journaliste Agnès Poirier…
Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
L’expression du ras-le-bol
La FDSEA et les JA donnaient une conférence de presse mercredi au Louroux-Béconnais sur le thème des négociations commerciales,…
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
Litière : le Gaec des Futaies se la joue fine
Alternative à la paille broyée, la fine de bois est utilisée comme asséchant dans les logettes des vaches laitières bio du Gaec…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités