Aller au contenu principal

Végétal spécialisé
Au congrès IHC, le soutien affirmé du ministre à la recherche

 L’IHC, International horticultural congress, s’est achevé le  20 août à Angers. La veille, le 19 août, le ministre de l’Agriculture Marc Fesneau est venu soutenir le secteur de la science.

Ici sur le stand du pépiniériste Dalival, le ministre de l’Agriculture Marc Fesneau a effectué un tour des organismes et entreprises exposants au congrès international de l’horticulture.
© AA

« Face aux défis immenses des transitions qui sont devant nous, nous avons besoin plus que jamais de recherche, d’innovation, d’expérimentation et de science », a déclaré le ministre de l’Agriculture. Et de préciser sa vision de la science, qui s’entend « non pas dans une approche que certains voudraient caricaturer en technicisme ou scientisme mais parce que le début de l’histoire de l’humanité, c’est ainsi que nous avons pu voir notre condition humaine s’améliorer ».
Pour le ministre, le soutien à la recherche passe par « le soutien aux entreprises engagées dans l’innovation en alimentation », notamment par le plan d’investissement France 2030. Ce soutien passe aussi par le financement de la recherche publique ou privée, « par exemple sur les nouvelles sources de protéines notamment végétales, les procédés innovants d’extraction ou de fermentation, les alternatives aux additifs, conservateurs, colorants ou arômes de synthèse...».
Prenant une métaphore guerrière, le ministre a déclaré que « l’agriculteur est un soldat du climat, il doit pour cela être équipé avec toute la palette des innovations qui lui permettent de remplir cette mission ». Il a rappelé que la France s’est engagée sur la voie des agroéquipements connectés, des solutions numériques  d’aide à la décision, avec des agriculteurs engagés dans le déploiement de solutions et des innovations produites par des startups.
Marc Fesneau a ensuite effectué un tour des différents organismes qui ont organisé ce congrès, qui s’est tenu sous les auspices de l’ISHS, la Société internationale pour les sciences horticoles : Vegepolys Valley, Destination Angers, l’Inrae, l’Institut Agro, l’Université d’Angers, et le Cirad (organisme français de recherche agronomique et de coopération internationale pour le développement durable des régions tropicales et méditerranéennes). Le ministre a également fait halte sur les stands de nombreuses  entreprises, comme Vilmorin, Dalival... et s’est intéressé aux jeunes pousses. Comme par exemple la société Hiphen, basée à Avignon, qui propose une aide à la décision par le  phénotypage des cultures en champ et atmosphère contrôlée et travaille avec l’Inrae. Ses clients ? Des semenciers, des entreprises de phytosanitaires ou de biostimulants, des sociétés haut de gamme spécialisées dans la transformation de fruits et légumes... Marc Fesneau a aussi rencontré la société nantaise Sitia, qui développe le robot Trektor, tracteur autonome hybride utilisable autant en maraîchage qu’en viticulture.  15 machines sont actuellement chez des distributeurs français et des démonstrations sont organisées en exploitations.

La venue du ministre en Anjou s’est poursuivie en compagnie de représentants de la profession agricole.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Allier fissuration et couverts végétaux
Le CER FRANCE Maine-et-Loire, le constructeur Actisol et le concessionnaire Modema Agri ont organisé le 13 septembre une journée…
L’inflation plombe son exploitation
Les éleveurs de bovins allaitants sont affectés par une hausse continue des charges depuis plusieurs mois. à Cherré, le jeune…
Bâtir une nouvelle vie autour de son élevage caprin
Au May sur Evre, Mélanie Canivet et Aurélien Rivet sont éleveurs caprins bio depuis le 1er août 2021. A la chèvrerie…
Des farmers irlandais et australiens à Festi’élevage
Des Irlandais et des Australiens, passionnés par la race parthenaise, avaient fait le déplacement au National de la race, à Festi…
Deux foyers cette semaine dans le Maine-et-Loire
Nous n’avions plus connu cela depuis le printemps dernier et la vague d’Influenza qui avait submergé l’Ouest du Maine-et-Loire .…
Rentrée explosive sur le prix du lait
Face à un prix du lait jugé insuffisant, FDSEA et JA demandent des hausses sans délai.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 157€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois