Aller au contenu principal

Eau
Baignades du Maine-et-Loire : la qualité des eaux est bonne

Actuellement, les résultats des contrôles effectués par la DDASS sont corrects dans le département.

Qualité des eaux de baignade au 23 juillet 2007
Qualité des eaux de baignade au 23 juillet 2007
© AA
La Direction départementale des affaires sanitaires et sociales (DDASS) contrôle régulièrement la qualité des eaux de baignades du département. À l’heure actuelle, les résultats sont bons, pour les 19 sites du département.
Les nageurs peuvent avoir l’esprit tranquille : les baignades des lacs et rivières du département sont propres. La DDASS effectue des prélèvements réguliers afin de détecter les éventuels risques pour la population. « Nous faisons des analyses bactériologiques en relevant la contamination fécale des plans d’eau. Nous analysons aussi les algues pour savoir si elles sont toxiques ou non », explique Thierry Polato, ingénieur d’études sanitaires de la DDASS.
Les algues sont la traduction de l’eutrophisation des eaux de surfaces. Plus le temps est ensoleillé, plus le risque de leur prolifération est élevé. Certains de ces micro-organismes contiennent des cyanobactéries alors toxiques pour l’homme. Ces toxines se manifestent par des allergies de la peau, il est alors conseillé aux baigneurs de bien se laver après leur bain. Pour le confort des nageurs, les consignes et avis sanitaires sont clairement affichés à l’entrée des lieux de baignades. Pour cette année, malgré les fortes pluies, la situation est maintenant idéale pour la baignade.

Les efforts environnementaux des agriculteurs
La qualité de l’eau s’est améliorée depuis qu’agriculteurs et stations d’épurations font des efforts environnementaux. En 2005 et 2006 notamment, certaines baignades avaient été interdites au public. La prolifération d’algues s’explique de deux manières : le soleil ainsi que la présence de phosphore, nutriment essentiel de ces micro-organismes. À ce sujet, Christophe Pouaud de la Communauté d’agglomération de Cholet précise : « L’eutrophisation et donc la prolifération d’algues se déclenche même si les concentrations de phosphore n’apparaissent pas très élevée et même quand la concentration est considérée comme “normale” ». Outre les allergies de la peau, la turbidité des eaux peut provoquer des accidents de noyade. En effet, les eaux troubles rendent plus difficile la surveillance des baignades. Actuellement, les baigneurs peuvent se rassurer : les algues ne sont pas présentes dans les eaux de baignades du Maine-et-Loire.

Marie de TOURNEMIRE

Baignade

Quelques mesures à respecter pour les exploitations en bordure de baignade 

Les distances d’épandage doivent d’être au moins à 200 mètres des plages de baignades (normalement à 35 mètres des berges de cours d’eau). Michel Frouin, agriculteur au lac de Ribou témoigne : « Mes terres bordent le lac de Ribou.
Pour ne pas gêner les baigneurs, nous avons pour obligation de ne pas cultiver à moins de 200 mètres de la baignade. Ça ne nous pose aucun problème, car nous avions anticipé.
Nos parcelles sont en prairies depuis quelques années déjà pour ne pas nuire aux baigneurs. Ces démarches correspondent à notre état d’esprit. En adhérant au contrat d’agriculture durable (CAD), nous nous sommes engagés à des conduites environnementales spécifiques.
Il fallait de toute façon s’adapter et nous recevons des aides pour le respect de l’environnement » précise l’agriculteur. 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
"Nous Paysans", un documentaire qui fait du bien
Le 23 février à 21h05, France 2 a diffusé un documentaire dirigé par le réalisateur Fabien Beziat et la journaliste Agnès Poirier…
L’expression du ras-le-bol
La FDSEA et les JA donnaient une conférence de presse mercredi au Louroux-Béconnais sur le thème des négociations commerciales,…
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
Litière : le Gaec des Futaies se la joue fine
Alternative à la paille broyée, la fine de bois est utilisée comme asséchant dans les logettes des vaches laitières bio du Gaec…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités