Aller au contenu principal

Moisson
Blé : les choses sérieuses ont commencé

Colza, orge et maintenant blé  : le Gaec des Deux frontières enchaîne les chantiers à un rythme soutenu. Reportage à La Cornuaille.

Battage du blé tendre, mercredi 21 juillet à La Cornuaille, dans l'exploitation de Jean-Maurice Dupont et ses associés.
© AA

« En 7 jours on a dû faire 120 ha entre notre exploitation et celle de notre voisin », calcule l'éleveur Jean-Maurice Dupont, associé avec Thierry Rouesne et son fils Antoine Dupont, installé récemment. Ce mercredi 21 juillet, Antoine est aux commandes de la nouvelle moisson batt', achetée d'occasion en copropriété avec le voisin céréalier. Il a moissonné jusqu'à 3 heures du matin la veille.
« Avoir ce matériel pour toutes nos surfaces est confortable, apprécie Jean-Maurice Dupont. Avec les aléas climatiques auxquels nous sommes confrontés, il faut pouvoir réagir rapidement ! ». La machine avale une parcelle de 10 ha de blé tendre, avec pas mal de dénivelé, où a été implanté un mélange de deux variétés, Chevignon et Absalon. Avant même le travail terminé, l'éleveur sait déjà que le rendement sur le terrain va être inégal : « globalement, c'est la réserve utile en eau qui fait le rendement, et on observe des variations assez importantes au sein même des parcelles ».

« globalement, c'est la réserve utile en eau qui fait le rendement, et on observe des variations assez importantes au sein même des parcelles ».


Entre 60 et 65 qx/ha
Sur les 30 premiers ha de blé de moissonnés (sur 55 à effectuer), le rendement se situe, chez Jean-Maurice Dupont, autour de 60-65 quintaux/ha dans les terres « qui ont pas mal souffert du manque d'eau au printemps », avec même certaines parcelles à moins 60 qx/ha. Dans les terres plus fortes, l'agriculteur escompte un rendement plus proche de 70 quintaux/ha.
« Pour notre exploitation, c'est satisfaisant. Sachant que l'humidité hivernale a minimisé le nombre de pieds, puis a été suivie d'une phase sans eau au printemps. Une chose est sûre, si nous n'avions pas eu d'eau en juin et juillet, c'était la catastrophe annoncée. On peut juste regretter que cette eau soit arrivée 15 jours trop tard. Le blé a eu du mal à certains endroits à se remettre du stress hydrique du printemps. ».
Au Gaec des Deux frontières, tout le blé tendre de l'exploitation est vendu, dont une partie avant récolte. Concernant la qualité, pas de souci à se faire, les PS se situent entre 78 et 80, et la protéine, entre 11,5 et 12. La paille est belle aussi. Pressée à l'aide du matériel de la Cuma de La Cornuaille, elle sera gardée pour les besoins des productions animales, les vaches laitières et deux poulaillers label.
Quant aux autres récoltes, elles ont donné satisfaction : 70 qx/ha pour l'orge, qui est conservée pour l'alimentation animale et 40 qx/ha pour le colza, qui est commercialisé. La féverole, qui va être récoltée très prochainement, s'annonce assez prometteuse aussi, de même que les maïs.
S.H.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Pommes et poires : une maigre récolte attendue
 Aux Vergers de Mané, à Martigné-Briand, la récolte a commencé le 16 août, avec la variété de poires Williams. Les volumes s’…
Un projet animal et végétal à taille humaine
Adèle Hallopé-Merlet, 29 ans, s’est installée à Chanteloup-les-Bois, au 1er avril 2019. Elle a reçu, pour son projet, le 3ème…
Vidéo : un chantier d'ensilage en Shredlage
Au Gaec de la Modtais à Blou, les rendements devraient avoisiner les 14 t de matière sèche/ha, sans irrigation. Le maïs est…
Une vache angevine grande championne au Festival de la viande d'Evron
Une vache croisée rouge des prés et saosnoise, élevée par Yves Jolivet, de Chaudron-en-Mauges, est sortie championne inter-races…
Hotmail sacrée championne suprême au Space 2021
Pour la 1ère fois au Space, un concours a départagé toutes les championnes laitières. C’est une vache angevine qui…
Engraisser avec du trèfle pur
Au Gaec Aillerie, l’herbe est valorisée au maximum. À Saint-Michel et Chanveaux, les 2 frères Julien et Pierre Aillerie élèvent…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités