Aller au contenu principal

Promotion
Boucher, un métier à faire connaître

Bovi-Loire et artisans bouchers, partenaires de la course Sarthe Pays de la Loire.

Michel Garnier, président de l’Union professionnelle des artisans bouchers-charcutiers 49.
Michel Garnier, président de l’Union professionnelle des artisans bouchers-charcutiers 49.
© Anjou agricole

Il y a aujourd’hui 120 boucheries dans le Maine-et-Loire. Une quarantaine seront à vendre dans les deux à trois années à venir. Pour différentes raisons, environ la moitié d’entre elles ne devraient pas être reprises, que ce soit par manque de repreneurs, par défaut de viabilité de l’activité... La profession cherche, par des opérations grand public, à promouvoir ses atouts et à susciter des vocations chez les jeunes. Boucher à Longué et président de l’Union professionnelle des artisans bouchers charcutiers 49 (60 syndiqués), Michel Garnier était présent, le 7 avril, devant le théâtre le Quai à Angers, pour une animation autour de la course cycliste Sarthe-Pays de la Loire. Il avait amené plusieurs morceaux de viande blonde d’Aquitaine, dont une partie était proposée à la dégustation. Le responsable professionnel est confiant en l’avenir : « 60 jeunes sont en formation à la Chambre des métiers d’Angers actuellement. On ne peut pas dire que les jeunes ne s’intéressent pas à la boucherie ». Le syndicat des bouchers reçoit des candidats à l’installation en boucherie pour les conseiller : « Quand un jeune veut s’installer, explique Michel Garnier, il doit maîtriser non seulement le cœur de métier mais aussi la gestion, la comptabilité, le management… Il faut également, c’est très important dans le projet, qu’il ait le soutien moral et psychologique de sa conjointe. Le métier exige beaucoup d’heures de travail et de la passion. Mais on peut bien gagner sa vie en travaillant dur, cela est motivant ». Parallèlement, Bovi-Loire développe des outils pour promouvoir le métier : prochainement un site internet y sera consacré et mettra en relation des acheteurs et des vendeurs de boucheries.

S.H.

Une troisième participation

L’interprofession bovine des Pays de la Loire et les artisans bouchers étaient, pour la troisième fois partenaires de l’événement cycliste Sarthe-Pays de la Loire. L’édition 2010 s’est déroulée du 6 au 9 avril. Les bouchers sont allés à la rencontre du public, proposant à bord de leur camion réfrigéré des produits à base de bœuf : carpaccio, bœuf en gelée, bœuf bourguignon, saucisses… Le camion a fait étape à Varades, Angers, Pré-en-Pail (Mayenne) et Sillé-le-Guillaume (Sarthe).


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

"Nous Paysans", un documentaire qui fait du bien
Le 23 février à 21h05, France 2 a diffusé un documentaire dirigé par le réalisateur Fabien Beziat et la journaliste Agnès Poirier…
Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
L’expression du ras-le-bol
La FDSEA et les JA donnaient une conférence de presse mercredi au Louroux-Béconnais sur le thème des négociations commerciales,…
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
Litière : le Gaec des Futaies se la joue fine
Alternative à la paille broyée, la fine de bois est utilisée comme asséchant dans les logettes des vaches laitières bio du Gaec…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités