Aller au contenu principal

Filière viande
Bruno Le Maire va réunir les acteurs de la filière viande le 9 novembre

Alors que les blocages des établissements appartenant au groupe Bigard ont commencé, le ministre de l'agriculture Bruno Le Maire a indiqué ce 8 novembre qu'il allait réunir les membres de la filière pour aborder la question du prix de la viande. « Je rassemblerai demain un certain nombre d'acteurs de la filière au ministère de l'Agriculture et nous regarderons ensemble quelles sont les solutions rapides que l'on peut apporter à ces difficultés », a-t-il déclaré sur Europe 1. « Dans l'ensemble de la filière, que ce soit les industriels, la distribution, il faut que tout le monde soit autour de la table, il faut qu'on arrive rapidement à un meilleur prix pour les producteurs », a-t-il ajouté. Depuis le 7 au soir, des éleveurs bloquent dans l'Ouest trois abattoirs du groupe Bigard, numéro un français de la viande bovine, dans le cadre d'une action pour une revalorisation des prix de la viande. La FNSEA, la Fédération nationale bovine et les Jeunes agriculteurs exigent du groupe Bigard un retour à la table des négociations interprofessionnelles et une hausse moyenne de 0,60 euro/kg du prix d'achat de viande bovine.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

L’impact des champs électromagnétiques sur les animaux d’élevage
Le député Modem du Maine-et-Loire, Philippe Bolo, vient de produire un rapport parlementaire sur l’impact, encore mal connu, des…
Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités