Aller au contenu principal

Arboriculture
Candé fruits manque de bras pour la récolte

La récolte des fruits avance à grands pas dans le Maine-et-Loire. Mais encore faut-il trouver des saisonniers...

A Candé fruits, la récolte devrait débuter la semaine prochaine. Avec 3 sites de productions, au Lion d’Angers, à Candé et à Landemont, le besoin en main-d’œuvre est assez conséquent. à l’année, le verger emploie 16 salariés permanents pour s’occuper quotidiennement des 100 ha de pommiers et de poiriers. « Pour assurer la récolte, nous recrutons 200 saisonniers », explique Geneviève Guérineau qui est en charge du recrutement pour le verger. Mais cette année, l’entreprise connaît des difficultés de recrutement. « Nous n’avons que 130 personnes inscrites. L’an dernier, nous en avions 300 à 400. En sachant que parmi les personnes inscrites, il y a beaucoup de désistement... » En temps normal, les inscriptions se déroulent de mai à juin. Pour Geneviève Guérineau, « avec la crise sanitaire, les gens n’arrivent plus à se projeter sur le long terme. On est dans une logique de l’immédiateté. Ils ne savent pas ce qu’ils vont faire dans 3 mois...» Optimiste, la comptable espérait bien « qu’à partir du 15 août, le téléphone allait se mettre à sonner... » Mais rien.
Pour pallier ce manque, Candé fruits a prévu d’employer de la main-d’œuvre étrangère. « Une bonne vingtaine de bulgares ont été embauchés. » Pour qu’ils puissent venir en France, Candé fruits s’est assuré qu’ils avaient leur pass sanitaire. « Mais les saisonniers français n’ont aucune obligation », précise Geneviève Guérineau.

 


Plus de 700 postes à pourvoir

La plateforme de l’emploi et de la formation Elioreso et Anefa 49, organise les recrutements saisonniers qui arrivent en masse. Plus de 700 postes sont encore à pourvoir en Anjou d’ici la fin août.
En effet, plusieurs arboriculteurs et viticulteurs font appel à la plateforme pour les aider à recruter plus de :
- 500 cueilleurs de pommes
- 200 vendangeurs
Les contrats prendront effet fin août, mais les recrutements s’opèrent maintenant.
La durée des contrats variera selon la taille des vergers et des surfaces de vignes à récolter, mais surtout selon les type de production :
- comptez 1 mois pour les vendanges
- 1 à 3 mois pour la cueillette de pommes
Il y en a pour tous les secteurs géographiques :
Si des saisonniers sont intéressés à se positionner rapidement sur les postes à pourvoir, il suffit de se rendre sur www.elioreso.com.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

L’Anjou bloque à son tour

Alors que le mouvement de colère du monde agricole s’étale désormais sur toute la France, la FDSEA et les JA49 ont entamé une…

Lisa Gourdon profite d'une pause pour reprendre de l'énergie grâce au pique nique distribué à l'échangeur de la Plesse, sur l'axe Angers-Rennes.
Mobilisée au cœur du cortège
Pour certains agriculteurs présents dans le convoi jeudi 1er février, il s'agissait de leur première manifestation. Comme Lisa…
Solidaires, les entrepreneurs bloquent l'A11

Lundi matin dès 6h, les entrepreneurs des territoires (EDT) du Maine-et-Loire ont bloqué l'A11 dans les 2 sens, entre les…

Jeudi 18 janvier, à l'appel de la FDSEA et des JA 49, des agriculteurs de tout le département se sont rassemblés devant l'usine Lactalis pour bloquer l'entrée des camions sur le site de Saint-Florent le Vieil.
Lactalis sous pression

La semaine dernière, les agriculteurs se sont mobilisés pour soutenir l'Unell, principale organisation de producteurs livrant…

Retour sur la manifestation du 1er février à Angers : opération escargot

Plusieurs centaines d'agriculteurs de la FDSEA et des JA Maine-et-Loire, jeudi 1er février, pour défendre le revenu et appeler…

Continuer à apporter des solutions pour la maîtrise des charges

L'Union des Cuma Pays de la Loire - section Maine-et-Loire a tenu son assemblée générale vendredi 26 janvier au Campus de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 176€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois