Aller au contenu principal

Captage du Louroux-Béconnais : la qualité de l'eau nettement améliorée

Un contrat de veille a été signé jeudi 17 novembre à la mairie du Louroux-Béconnais, entre la mairie du Louroux-Béconnais, l'Agence de l'eau Loire-Bretagne et la Chambre d'agriculture de Maine-et-Loire.

Michel Bourcier, maire du Louroux-Béconnais  ; Marine Ruaux, directrice adjointe de la Délégation Maine Loire Océan de l'Agence de l'eau Loire-Bretagne ; François Beaupère, président de la Chambre d'agriculture de Maine-et-Loire.
Michel Bourcier, maire du Louroux-Béconnais ; Marine Ruaux, directrice adjointe de la Délégation Maine Loire Océan de l'Agence de l'eau Loire-Bretagne ; François Beaupère, président de la Chambre d'agriculture de Maine-et-Loire.
© AA

L'objectif de ce contrat sur 3 ans (2017-2019) : maintenir la qualité de l'eau du captage prioritaire des Chaponneaux sur la commune du Louroux-Béconnais.

Depuis la mise en oeuvre de programme d'actions qui portait sur la limitation de l'apport de produits phytos dans le périmètre de captage, la concentration en molécules, notamment l'atrazine, est descendue sous le seuil de 0,1 microgramme/litre d'eau (seuil de potabilité).

Davantage de prairies, moins de traitements herbicides

Des résultats encourageants obtenus grâce à une mobilisation de la collectivité territoriale, des particuliers et des agriculteurs. Ces derniers ont fait évoluer leurs pratiques en convertissant des parcelles de cultures en prairies dans le périmètre du captage et en réduisant l'indice de fréquence de traitement herbicide. " Il est essentiel que cette évolution s'enracine désormais chez les agriculteurs en place, mais aussi que l'on sensibilise les repreneurs à un maintien des efforts pour la qualité de l'eau", a souligné François Beaupère, président de la Chambre d'agriculture de Maine-et-Loire.

Plus d'informations dans l'Anjou agricole du 25 novembre 2016.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Chantiers précoces, faibles rendements
Alors qu’août n’était même pas commencé, les ensileuses sont entrées en action en Maine-et-Loire. Comme à Saint-Macaire en Mauges…
Ensilage : l’extrême inverse de 2021
Alors que les premiers ensilages démarrent en cette fin de semaine, point d’étape et conseils avec Julien Gaultier, responsable…
Des bocaux Made in mauges
A La Jumellière, cela fait bientôt 40 ans que la conserverie artisanale la Maison Beduneau propose des plats traditionnels dans…
« Le prix du lait français dévisse par rapport à nos voisins européens »
Interview de Ghislain de Viron, 1er vice-président de la Fédération nationale des producteurs de lait.
Des mesures pour la protection contre les incendies dans les bois et forêts
Dans un communiqué du 2 août, la Préfecture de Maine-et-Loire indique que « suite à la parution des nouveaux indices qui…
La situation des nappes et rivières du département reste critique
En l’absence de pluies significatives, l’état des nappes et des rivières est sous haute surveillance.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 157€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois