Aller au contenu principal

Vidéo
Chantier de débardage à cheval en ville

Un chantier peu commun s’est déroulé début mars dans une rue d’Angers : le débardage d’un cèdre avec les percherons de Jean-François Lafon, professionnel du débardage à cheval.

Débardage d’un cèdre avec les percherons de Jean-François Lafon, professionnel du débardage à cheval.
© AA

Jean-François Lafon réalise en général du débardage sur les bords de rivières, notamment la Moine, dans des propriétés privées, ou encore sur le littoral. Une autre grande partie de son activité est l’entretien de la vigne. Mais pas seulement, puisqu’il réalise des prestations à cheval lors d’événements, comme le Hellfest, lors de mariages, de cérémonies funéraires, ou de foires agricoles. Pour ce faire, il possède six chevaux, avec chacun ses particularités et ses compétences. Leur point commun : réaliser un travail respectueux de l’écosystème.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Bientôt du konjac made in Anjou ?
Créer une filière de konjac 100 % français. C’est le défi que relève la SAS Plant innovation R&D basée à Angers.
La Confédération Paysanne a-t-elle encore sa place dans les instances représentatives départementales ?

Lundi 22 novembre, lors de la session Chambre d’agriculture de Maine-et-Loire, la Confédération Paysanne a confirmé son…

veaux de boucherie
Soigner les veaux pour obtenir une viande de qualité
Le GIE Les Vitelliers a organisé, fin octobre, une visite de l’élevage de veaux de boucherie de Marie Bossoreille à Montreuil-…
Une vache du Maine-et-Loire championne régionale
Le Régional prim’holstein se tenait vendredi et samedi derniers à Château-Gontier. Un concours de grande qualité qui a vu le…
Les retraites, un combat permanent
Plus de 150 aînés de la FDSEA de Maine-et-Loire  se sont retrouvés en assemblée générale à Saint-Quentin en Mauges (Montrevault-…
Porci Mauges pousse les murs de son outil d’abattage
A Beaupréau, l’abattoir Porci Mauges s’agrandit et améliore ses outils de travail pour répondre à une demande croissante.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 157€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois