Aller au contenu principal

Circuits courts
Cinq MFR expérimentent l’approvisionnement de proximité.

La Chambre d'agriculture de Maine-et-Loire et la Fédération départementale des Maisons familiales rurales signent une convention sur l'introduction des produits locaux dans les Maisons familiales pilotes (Cholet, Beaupréau, La Pommeraye, Jallais et Gennes).
La Chambre d'agriculture de Maine-et-Loire et la Fédération départementale des Maisons familiales rurales signent une convention sur l'introduction des produits locaux dans les Maisons familiales pilotes (Cholet, Beaupréau, La Pommeraye, Jallais et Gennes).
© AA

Après avoir signé avec sept communes et prochainement avec des collèges, la Chambre d'agriculture vient de conclure un accord avec la Fédération des maisons familiales pour l’approvisionnement en circuits courts. « Il semblait logique que les MFR, par définition ancrées dans le territoire, s’inscrivent dans cette démarche de proximité », a indiqué le président de la fédération, Thierry Bouillaux. Cinq établissements “pilote”, Jallais, Beaupréau, La Pommeraye, Gennes et Cholet, inaugurent depuis quelques mois déjà la démarche à des degrés divers. Une démarche d’autant plus logique que les établissements des maisons familiales forment de futurs agriculteurs et que, « une installation sur trois aujourd’hui se fait avec un projet de vente directe », a souligné Jean-Louis Lardeux, président du pôle Territoires à la Chambre d'agriculture.

Un emploi créé à Jallais
Certains établissements, comme celui de La Pommeraye, en sont à la phase diagnostic : évaluation des besoins, réflexion sur les pratiques, communication, etc  « On y va progressivement », indiquent les responsables des établissements. À Jallais, la cuisine, outre les repas de l’établissement, est aussi prestataire de services pour des cantines scolaires. L’établissement forme également de futurs cuisiniers. Privilégier les produits bruts, cela veut dire plus de moyens, indique Patrice Grenouilleau, le responsable cuisine. Ainsi, à Jallais, la démarche  a débouché sur une création d’emploi, rejoignant ainsi le volet “social” du tryptique développement durable.
Le professionnel insiste aussi sur la communication : « S’approvisionner avec des produits de saison et en circuits courts induit parfois des aléas qu’il faut savoir expliquer aux parents ». Face à la demande de produits biologiques, que les familles ne sont pas forcément prêtes à financer, l’établissement a choisi de se focaliser sur un seul produit, le lait, plutôt que de disséminer des repas bio quelques fois dans l’année.
Tout au long de la phase expérimentale avec les cinq établissements pilotes, prévue pour cinq ans, des échanges fréquents se tiendront avec la Chambre d'agriculture. Au terme, c’est tout le réseau des maisons familiales qui devrait entrer dans la démarche.

M. L.-R.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Fermes en fête : le pari réussi des JA49
Après une trop longue période et un contexte qui n’a pas permis au réseau JA de se retrouver. Fermes en Fête relance la dynamique…
Cibler les adventices pour utiliser moins de produits phyto
Mercredi 26 mai, à Saint-Macaire du Bois, les équipes Berthoud ont présenté leur nouvelle solution de pulvérisation ultra…
Terrena veut ouvrir l’ère de l’Agriculture à Impacts Positifs
L’AG de Terrena s’est déroulée mardi 15 juin, en présentiel au Centre des congrès d’Angers et avec une retransmission en live en…
Valentin s'installe dans une ferme laitière en pleine mutation
 A 25 ans, Valentin Leclerc s’est installé au 1er janvier avec son père Emile, qui élève des normandes à Saint- Martin-du-Bois,…
Deux projets de loi cruciaux pour l’agriculture
FDSEA et JA  ont rencontré les parlementaires sur deux dossiers majeurs du moment examinés  par l’Assemblée nationale et le Sénat.
La hausse des prix et la pénurie des matériaux inquiètent
Acier, cuivre, matières plastiques, bois... Après une chute mondiale en 2020, les prix de ces matières premières connaissent…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités