Aller au contenu principal

Cultures
Conseil de roulage des couverts hivernaux dès maintenant

Le roulage des Cipan* est préconisé dès maintenant, vu les conditions de portance liée au gel.

Avant l’implantation de la récolte, la destruction par déchaumage 
ou labour sera plus facile et évitera l’usage d’herbicide.
Avant l’implantation de la récolte, la destruction par déchaumage
ou labour sera plus facile et évitera l’usage d’herbicide.
© AA

En Zac (Zone d’aménagement concerté), sur le bassin versant de l’Oudon, la couverture des sols est obligatoire. La destruction mécanique des couverts est préconisée pour éviter l’usage d’herbicide. Cette destruction n’est auto-risée règlementairement qu’à partir du 1er février avant un semis tardif. Par contre, le roulage sur gel n’est pas considéré comme une destruction des couverts. « Profiter du gel de la culture permet de préparer la destruction du couvert. Cela détruit les parties superficielles du végétal sans détruire les racines. Ainsi, avant l’implantation de la récolte, la destruction par déchaumage ou labour sera plus facile et évitera l’usage d’herbicide », explique Pierre Mulliez, ingénieur agronome à la Chambre d’agriculture. « Ces jours-ci, avec le gel, un roulage de la culture offre des conditions idéales pour préparer sa destruction mécanique. Ainsi la culture a rempli son rôle de pompe à azote à l’automne sans accélérer son relargage qui pourrait advenir par une destruction complète trop précoce. Je détruirai mécaniquement ma Cipan ensuite par simple déchaumage fin février avec un travail superficiel du sol », témoigne Thierry Lambert, agriculteur en Zac. Ces techniques permettent de mieux gérer les cultures intermédiaires en réduisant l’usage de produits phytosanitaires, que ce soit en Zac ou sur le reste du département, lorsque les conditions de sol gelé sont remplies (ce qui n’est pas le cas tous les ans), il faut saisir cette opportunité. Des essais sont actuellement menés par la Chambre d’agriculture en partenariat avec la FD Cuma. Dans la zone Zac, une démonstration en bout de champ devrait avoir lieu courant février.

Sarah Pétiard, FDSEA 49

*Cipan : Culture intermédiaire piège à nitrate.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

L’impact des champs électromagnétiques sur les animaux d’élevage
Le député Modem du Maine-et-Loire, Philippe Bolo, vient de produire un rapport parlementaire sur l’impact, encore mal connu, des…
Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités