Aller au contenu principal

Cours d’eau : la carte est consultable

La carte des cours d’eau est issue de deux années de travail. Elle a été présentée le 26 janvier, en comité de pilotage présidé par la préfète.

© D R

Rappelons l’origine de ce travail : en l’absence de définition claire d’un cours d’eau, plusieurs cartes faisaient référence pour les diff érentes réglementations (conditionnalité, travaux sur cours d’eau, épandages, etc.). Cela rendait la réglementation incompréhensible. Pour clarifier la situation, à la demande de la profession, les cours d’eau ont été définis dans la loi biodiversité. La ministre de l’Environnement a demandé à chaque préfet de cartographier les cours d’eau. En Maine-et-Loire, l’administration est partie dela carte IGN, et a organisé deux phases de consultation pour que chacun puisse signaler les erreurs. Le réseau FDSEA a fait remonter plusieurs centaines de remarques. Des visites sur le terrain ont été organisées par la commission environnement et les responsables locaux de la FDSEA pour structurer ce travail. Quelques collectivités, des Sage (schéma d’aménagement et de gestion des eaux), des individuels ont aussi participé. À partir de ces données, les agents de la DDT et de l’Onema sont allés en binôme sur le terrain pour vérifier si l’écoulement était ou non un cours d’eau. Ce travail anécessité plus de deux ans. Le 26 janvier, cette carte a été présentée officiellement par la préfète, Béatrice Abollivier. Dans le prochain numéro de l’Anjou agricole, seront présentés les résultats chiffrés des expertises, et les précisions sur les délais d’application de cette carte pour les diff érentes réglementations.

MARIE RULLIER

À voir

La carte est en ligne sur le site de la préfecture.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Pommes et poires : une maigre récolte attendue
 Aux Vergers de Mané, à Martigné-Briand, la récolte a commencé le 16 août, avec la variété de poires Williams. Les volumes s’…
Un projet animal et végétal à taille humaine
Adèle Hallopé-Merlet, 29 ans, s’est installée à Chanteloup-les-Bois, au 1er avril 2019. Elle a reçu, pour son projet, le 3ème…
Vidéo : un chantier d'ensilage en Shredlage
Au Gaec de la Modtais à Blou, les rendements devraient avoisiner les 14 t de matière sèche/ha, sans irrigation. Le maïs est…
Une vache angevine grande championne au Festival de la viande d'Evron
Une vache croisée rouge des prés et saosnoise, élevée par Yves Jolivet, de Chaudron-en-Mauges, est sortie championne inter-races…
Hotmail sacrée championne suprême au Space 2021
Pour la 1ère fois au Space, un concours a départagé toutes les championnes laitières. C’est une vache angevine qui…
Engraisser avec du trèfle pur
Au Gaec Aillerie, l’herbe est valorisée au maximum. À Saint-Michel et Chanveaux, les 2 frères Julien et Pierre Aillerie élèvent…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités